Partagez
Aller en bas
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: FIA (Fédération internationale de l'automobile)

le Jeu 8 Mar - 12:23
en effet c'est un gros danger potentiel selon les dires de Romain et je lui fais confiance ... il sait de quoi il parle ...

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: FIA (Fédération internationale de l'automobile)

le Mer 14 Mar - 21:38
La FIA valide le concept de Renault... et met en garde



Selon la FIA, Renault n'est pas dans l'illégalité avec son échappement incliné vers l'aileron arrière. L'instance internationale met toutefois en garde contre le recours à des modes moteur particuliers qui accentueraient le phénomène.

Lors des essais hivernaux organisés à Barcelone ces deux dernières semaines, Renault a attiré de nombreux regards sur l'arrière de sa monoplace. L'échappement de la R.S.18 a été incliné vers le haut, dans la limite permise par le Règlement Technique (5° par rapport à l'horizontale), afin que les gaz soient soufflés vers l'aileron arrière. Ce dernier a d'ailleurs été protégé de la chaleur avec un matériau spécial.

L'écurie française n'avait aucun doute quant à la légalité de son concept, mais quelques voix dissonantes l'auraient remis en question. Directeur de course de la FIA, Charlie Whiting a tranché le sujet en affirmant que le procédé était parfaitement légal. En revanche, il a été clairement indiqué que la recherche de modes moteur artificiels et spécialement destinés à accentuer le soufflage des gaz d'échappement vers l'aileron arrière serait vaine et interdite.

"Je pense que ce qu'ils [Renault] en retirent est absolument minime", estime Charlie Whiting au sujet du concept mis en place par l'équipe d'Enstone. "Je ne vois aucun problème avec ça, à condition que nous soyons certains qu'ils n'utilisent pas un faux mode moteur, un mode qui ne serait pas normal."

"Nous devons accepter qu'il y a toujours eu un effet d'échappement, mais c'était évidemment énorme en 2012 et 2013. Nous avons endigué ça et l'un des points de la réglementation pour 2014 [avec les moteurs turbo hybrides] était de s'assurer de ne pas avoir d'effet d'échappement, mais il doit y en avoir un petit. Nous devons faire avec, et nous verrons au cours de l'année si nous devons faire quelque chose pour le minimiser. Je dirais que le plus important, c'est qu'ils [Renault] ne fassent rien de fou, qui serait contre-nature avec les modes moteur."

Insatiables équipes !

Pour la saison 2018, la FIA a prononcé l'interdiction des "monkey seats" à l'arrière des F1, déjà dans le but de minimiser les possibilités de souffler les gaz d'échappement vers l'aileron arrière. Selon Charlie Whiting, il était inévitable que cette décision s'accompagne de la recherche d'autres astuces par les écuries afin de récupérer un peu de performance dans ce domaine.

"L'année dernière, nous étions préoccupés par les échappements soufflés", précise le directeur de course de la FIA. "Avec des ailerons plus bas de 150 mm par rapport à 2016, il y avait davantage de bénéfices à engranger. C'est pourquoi nous avons placé l'échappement au centre et avec un angle minimum [d'inclinaison]."

"Les équipes ont réussi à concevoir des monkey seats, que nous sommes parvenus à supprimer en modifiant la réglementation. Mais il y a toujours une petite fenêtre avec une opportunité. On sait comment sont les équipes : si on enlève quelque chose, elles vont essayer de récupérer 10% de ce qu'elles avaient. Elles le feront toujours."

source Motorsport.com du 14/03/2018

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: FIA (Fédération internationale de l'automobile)

le Mer 14 Mar - 21:46
Départs arrêtés : la FIA balaie les risques de "carnage"



Charlie Whiting, le directeur de course de la FIA, a battu en brèche les commentaires selon lesquels la nouvelle procédure de départ arrêté après drapeau rouge pourrait entraîner des situations dangereuses.

En 2018, le Règlement Sportif de la Formule 1 introduit une nouvelle possibilité pour le directeur de course, à savoir faire repartir une course interrompue par un drapeau rouge en passant par un départ arrêté.

Ainsi, après que l'épreuve ait été d'abord relancée derrière le Safety Car, l'ensemble des pilotes se positionnerait sur la grille dans l'ordre du classement à ce moment-là avant une nouvelle procédure d'extinction des feux. Il serait malgré tout toujours possible de procéder à un départ lancé, en fonction de conditions de piste.

Les essais hivernaux de Barcelone ont été l'occasion d'effectuer plusieurs tests, en fin de journée, où les pilotes ont été invités à prendre part à des procédures rapides de départs arrêtés. Au sortir d'une de celles-ci, Romain Grosjean, l'un des directeurs du GPDA, s'est montré particulièrement inquiet.

"Du point de vue de la sécurité, je suis un peu inquiet", avait-il déclaré. "D'après moi, ça pourrait être un carnage. On pourrait perdre la voiture dans la ligne droite. Franchement, je ne me suis pas amusé, monter les rapports et rétrograder était compliqué. Bottas était devant moi et ne s'amusait pas non plus."

"On va perdre 25 secondes dans le premier tour [en pneus usés]. C'est inconduisible. J'étais l'une des premières voitures à arriver sur la grille, donc je suis resté un long moment avec Bottas. Quand je suis reparti, c'était comme s'il pleuvait [et que nous étions] en slicks. À chaque fois que l'on monte un rapport, les roues patinent, et à chaque fois que l'on rétrograde, l'arrière se bloque."

"Je vais dire que, de par mon expérience, j'ai le sentiment que c'est dangereux. Peut-être que les autres n'ont pas le même sentiment, mais je ne suis pas confiant à l'idée de le faire avec des pneus froids."

Cependant, pour Charlie Whiting, ces inquiétudes ne sont pas fondées car les écuries auront la possibilité de changer de pneus sous drapeau rouge, et donc de chausser des gommes moins usées voire neuves, comme pour un départ normal.

"Aucun pilote ne m'a parlé de ça", a déclaré Whiting concernant les craintes potentiellement exprimées. "C'est un commentaire un peu curieux pour moi, parce qu'ils mettent tous des pneus neufs dès qu'il y a un drapeau rouge."

"Donc je ne suis pas très inquiet. Je pense que l'adhérence était assez faible à Barcelone de toute façon, et ils n'ont pas mis de pneus neufs parce qu'il s'agissait d'une procédure rapide. Donc je ne suis pas trop inquiet à ce sujet."

source Motorsport.com du 14/03/2018

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: FIA (Fédération internationale de l'automobile)

le Mer 14 Mar - 21:50
Todt perplexe face aux critiques du Halo



Les pilotes de Formule 1 sont nombreux à critiquer le Halo, et Jean Todt, président de la FIA, fait part de sa perplexité face à cette situation.

Nouveau dispositif de protection de la tête du pilote en Formule 1, le Halo est loin de faire l'unanimité, accusé de dénaturer l'apparence des monoplaces, notamment par certains pilotes. À sa supposée laideur s'ajoute le fait qu'il complique l'entrée et la sortie des gladiateurs dans leur bolide.

Face à une telle levée de boucliers, Jean Todt est prompt à rappeler que c'est l'Association des Pilotes de Grand Prix (GPDA) qui avait insisté pour l'introduction d'un nouvel élément sécuritaire.

"Certains ont la mémoire courte : c'était une requête des pilotes", souligne Todt. "Le 16 décembre 2015, j'ai reçu une lettre signée par Jenson Button, Sebastian Vettel et Alex Wurz [dirigeants du GPDA], nous exhortant à décider d'un système de protection de la tête du pilote. Et j'ai répondu : 'Nous sommes là. Nous allons écouter'."

"Nous avons immédiatement informé les techniciens que trouver une solution était une priorité. Et le 27 juillet 2016, [les pilotes] savaient qu'il allait y avoir une réunion, et ils ont dit : 'Ne soyez pas faible. S'il vous plaît, respectez ce que nous vous avons demandé sur la sécurité'. Donc nous nous sommes engagés à prendre ça en compte."

"Je dois dire que je suis très surpris, et vous savez que j'adore la F1 mais je déteste cette partie de la F1. Il y a des gens qui ne tiennent pas leurs promesses. Pour moi, nous parlons de la principale qualité dans la vie : c'est la loyauté, avoir une parole et respecter ce que l'on a entrepris. Nous avons respecté ça, et certains l'ont oublié."

La tronçonneuse de Wolff, pas appréciée non plus

Les pilotes ne sont pas les seuls à s'être exprimés négativement envers le Halo. Directeur de l'écurie Mercedes, Toto Wolff avait fait savoir avec humour, lors de la présentation de la W09, que s'il avait une tronçonneuse, il l'enlèverait.

"Je ne vais pas réagir à ce qui a été dit", ajoute Todt au sujet de ces propos. "Ce n'est qu'un jeu puéril. Je vais seulement vous dire qu'en ce qui me concerne, j'adore la F1, et je pense que nous devrions tous adorer la F1. Je pense que c'est très déplacé, qui que l'on soit, de renier une nouveauté en public. Pour moi, la critique constructive est toujours bonne parce qu'elle permet d'avancer. Mais la critique publique qui n'est pas bonne pour la F1, je n'en vois pas la valeur."

Certains "puristes" vont jusqu'à dire que le sport automobile est devenu trop sécuritaire, et que c'est le danger qui lui donnait un aspect attractif. Argument non recevable, selon Todt.

"Pour moi, le Halo n'est pas un problème. Je suis ébahi d'entendre des gens dire que le sport automobile doit être dangereux et que si [un accident mortel] se produit, c'est comme ça. Mais si nous pouvons l'éviter, pourquoi ne devrions-nous pas protéger des vies ?"

"Le Halo est un élément de sécurité. C'est humain d'être réticent au changement, mais une fois qu'on connaît le changement, après de nombreux essais et expériences, il faut le mettre en œuvre. Imaginez-vous ce que nous ressentirons si quelque chose se produit qui ne serait pas arrivé avec le Halo ?"

source Motorsport.com du 14/03/2018

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: FIA (Fédération internationale de l'automobile)

le Mer 14 Mar - 21:55
Laurent Mekies va quitter la FIA et rejoindre Ferrari



L'actuel directeur de la sécurité de la FIA, Laurent Mekies, va quitter son poste pour rejoindre la Scuderia Ferrari dans quelques mois.

Depuis plus de trois années, le Français était présent dans les rangs de la fédération internationale, l'ayant rejoint en octobre 2014 au poste de directeur de la sécurité, responsable de toutes les questions sécuritaires et médicales au sein de l'instance.

Cet ancien ingénieur Arrows, Minardi et Toro Rosso avait été ensuite nommé directeur de course adjoint début 2017, en plus du rôle qu'il occupait jusque-là. Il travaillait donc aux côtés de Charlie Whiting et semblait sur la voie royale pour prendre sa succession.

Pourtant, par un communiqué officiel publié ce mercredi, la Scuderia Ferrari a annoncé que Mekies rejoindra la structure de Maranello à partir du 20 septembre prochain, indiquant dans ce document laconique : "Il sera sous les ordres du directeur technique, Mattia Binotto."

Selon la FIA, Laurent Mekies continuera d'occuper sa fonction de directeur de la sécurité jusqu'à la fin juin mais va cesser immédiatement toute activité en lien avec la F1, renonçant donc à son poste de directeur de course adjoint.

Cette annonce n'est pas sans rappeler le cas, il y a quelques mois, de Marcin Budkowski, qui a rejoint Renault après avoir quitté son poste de directeur technique de la FIA, ce qui avait créé des remous dans le paddock (et notamment auprès de Ferrari), avec comme principal grief la durée de préavis de trois mois comprise dans le contrat liant le Polonais à la fédération, alors même que ce dernier a eu accès à des informations sensibles venues des écuries.

Renault a depuis accepté de laisser un délai supplémentaire avant l'arrivée effective de Budkowski dans ses rangs mais verra sans doute d'un œil étonné le fait que Ferrari annonce la venue de Mekies trois mois après la fin de sa collaboration avec la FIA.

source Motorsport.com du 14/03/2018

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: FIA (Fédération internationale de l'automobile)

le Mer 14 Mar - 22:00
Todt et Ferrari : Non au veto, oui aux bonus



Dans un contexte où de nombreuses négociations visent à bâtir la Formule 1 de demain, notamment sous l'impulsion de Liberty Media, le président de la FIA estime que le droit de veto dont dispose Ferrari depuis des années n'a plus lieu d'être.

Ce droit de veto accordé historiquement à la Scuderia Ferrari lui permet de bloquer la mise en place de toute réglementation qui ne la satisfait pas. La dernière fois qu'il a été utilisé remonte à 2015, lorsque l'écurie italienne s'était opposée à l'introduction d'un prix maximum pour les moteurs et les boîtes de vitesses.

Le droit de veto, d'un autre temps

On sait depuis un moment déjà que ce droit de veto – qui figure dans les Accords Concorde qui lient de manière bilatérale chaque équipe à la Formule 1 – sera discuté dans le cadre du renouvellement des ententes avec Liberty Media, pour l'horizon 2021. Aux yeux de Jean Todt, il ne fait toutefois pas l'ombre d'un doute que cet artifice mis en place dans les années 80 est dépassé et n'a plus lieu d'être.

"Le veto date du temps où il y avait Enzo Ferrari, et il était isolé à Maranello", rappelle le président de la FIA. "C'était la seule équipe qui avait son propre moteur et son propre châssis, contre d'autres qui étaient toutes motorisées par Ford. À cette époque, il avait donc été décidé que, en se trouvant loin de ce qui était appelé la Silicon Valley du sport automobile, ils [Ferrari] avaient besoin d'une protection. Voici l'histoire du veto. Mais personnellement, je n'y suis désormais plus favorable. Les temps ont changé."



Le Français souligne qu'à l'époque des négociations des actuels Accords Concorde, couvrant la période allant de 2013 à 2021, il s'était dans un premier temps opposé à la reconduction du droit de veto, mais la position générale des acteurs de la F1 n'allait pas dans ce sens. Cette spécificité avait donc été maintenue, mais en étant légèrement redéfinie, obligeant notamment Ferrari à prouver qu'une mesure éventuellement bloquée allait à l'encontre de ses intérêts.

"J'étais le seul à être contre. Le seul", se souvient Jean Todt. "Je me souviens que c'était lors d'une réunion à Paris, place de la Concorde, au siège de la FIA. Il y avait le détenteur des droits commerciaux. Toutes les équipes étaient là. Et j'ai demandé quelle était la position par rapport au veto de Ferrari. Ils ont répondu : "Pour nous, ça va". Ça aurait donc été inapproprié pour moi, seul, de dire que j'étais contre le droit de veto de Ferrari. Nous avons seulement modifié sa définition. C'est une partie de la réponse."

Les menaces réelles de Ferrari

Si la position de Jean Todt sur ce point a le mérite d'être très claire, elle ne justifie pas pour autant que les avantages dont dispose Ferrari aujourd'hui doivent tous disparaître. Au titre de sa présence historique en Formule 1, la Scuderia perçoit notamment des bonus juteux quand il s'agit de la répartition des revenus commerciaux. Souvent décriés, ils n'ont toutefois rien d'anormal selon le président de la FIA.



Est-ce normal que DiCaprio touche plus d'argent qu'un acteur de série TV ? Oui, c'est normal.

Jean Todt, président de la FIA

"Pour moi, est-ce normal que Leonardo DiCaprio touche plus d'argent qu'un acteur de série TV ? Oui, c'est normal", image Jean Todt. "Encore une fois, c'est la vie. Meilleur vous êtes, et plus vous devriez toucher d'argent. Dans ce type d'activité, je trouve normal qu'ils perçoivent plus d'argent. Auparavant, ils touchaient plus d'argent, avec des résultats qui étaient mauvais. Maintenant, ils touchent davantage d'argent et avec de meilleurs résultats, donc ça a du sens."
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H



La position de Jean Todt sur le cas de Ferrari, et sur deux sujets aussi sensibles que le droit de veto et les revenus commerciaux, a une signification forte dans la période actuelle. Depuis la fin d'année dernière, Sergio Marchionne a semblé lancer le bras de fer en brandissant la menace d'un retrait de Ferrari de la F1 en cas de désaccord profond avec l'orientation prise par la catégorie reine. Ce scénario, Todt ne l'estime pas totalement impossible, bien que ne le souhaitant pas.

"Ils pourraient partir. Et franchement, c'est leur choix", prévient-il. "Ils sont libres. J'espère vraiment qu'ils ne partiront pas. Mais ça peut toujours arriver. On a vu de gros concurrents s'en aller, et revenir. Mais encore une fois, c'est leur choix."

"Connaissant ces gens, qui sont intelligents pour gérer leurs affaires, qui sont rationnels, d'une certaine manière c'est aussi pour cela que nous voulons réduire les coûts. Je crois que pour une entreprise comme Ferrari, faire de la compétition ne devrait pas être une dépense. Ça devrait au minimum être à l'équilibre, et même générer des revenus."

"Ce serait bien plus sain que ces dernières années, où il y a eu trop de dépenses qui ont très souvent mis des équipes en difficulté. Actuellement, j'ai la certitude qu'environ six ou sept équipes sont en difficulté en F1. Ce n'est pas acceptable de voir le pinacle du sport automobile avec 60 à 70% du peloton qui a du mal à survivre."

source Motorsport.com du 14/03/2018

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
Mathu
Administrateur
Administrateur
PSN : MP
Contrôleur : Gamester, DFGT, T300 RS
Cockpits : GT Omega Racing
Jeux PS4 : Gran Turismo Sport, Dirt Rally, Project Cars, Drive Club, TTR, Trackmania Turbo
Jeux PS3 : GT5 Prologue, GT5, GT6, F1 2010, Dirt, Grid, Ferrari Challenge
Messages : 49039
Date d'inscription : 24/05/2011
Age : 132
Localisation : Fukushima
https://www.youtube.com/channel/UCf1J4pzfo0NMo0gvCmg2L9g

Re: FIA (Fédération internationale de l'automobile)

le Jeu 15 Mar - 3:13
Il se lâche Jean Todt, c'est son dernier mandat, il peut y aller..

Merci pour cette lecture

_________________
Palmarès championnats, TCM, courses Scuderia et SGT6Fr :
Like a Star @ heaven 267 courses : 140 victoires / 86x 2eme / 25x 3eme / 251 podiums / 10x 4eme / 3x 5eme / 4x 6eme
Like a Star @ heaven 128 qualifications : 61 poles
Like a Star @ heaven 21 championnats : 16 titres / 5x 2eme
Like a Star @ heaven 4 championnats team : 4 titres

Titres : GT5 Fantastics, Wec S2(+Team), GTWC(+Team), SGTC(+Team), Multi-catégories, SRBC(+Team), Gran Tourisme, Gran Tourisme S2, TCM S1, TCM S2, Multi-catégories S2, TCM S4, Red Bull Junior, Sun Cup, TCM S5, Vad'Or 2016
2eme: Wec S1, Kart Furieux, Constructeurs, TCM S3, TCM S6
Like a Star @ heaven Finaliste GT Academy 2013, Team "l'équipe".

avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: FIA (Fédération internationale de l'automobile)

le Jeu 15 Mar - 8:01
il y en avait de la lecture avec la FIA hier ..pas moins de 5 messages :

1) La FIA valide le concept de Renault... et met en garde
2) Départs arrêtés : la FIA balaie les risques de "carnage"
3) Todt perplexe face aux critiques du Halo
4) Laurent Mekies va quitter la FIA et rejoindre Ferrari
5) Todt et Ferrari : Non au veto, oui aux bonus

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: FIA (Fédération internationale de l'automobile)

le Ven 16 Mar - 18:22
La FIA cherche un directeur de course adjoint en urgence



La FIA doit désormais relever le défi de trouver un nouveau directeur de course adjoint à une semaine du week-end du Grand Prix d'Australie, suite à l'annonce du départ de Laurent Mekies.

C'est l'an dernier que Mekies a pris le relais de Herbie Blash, bras droit emblématique de Charlie Whiting, et bien qu'il n'ait pas encore quitté la FIA, il a été écarté de toute responsabilité concernant la F1, puisqu'il va rejoindre la Scuderia Ferrari.

Mekies avait suivi une période de formation, en marge de ses autres tâches de délégué sécurité de la FIA, avant d'être impliqué sur les week-ends de Grand Prix. Selon nos informations, dans les rangs de la FIA, rares sont les candidats pleinement qualifiés et capables de le remplacer avec effet immédiat.

Le rôle de directeur de course adjoint est très important, tout d'abord parce qu'il s'agit de la personne chargée de superviser la mise en grille, le tour de formation, le départ ainsi que les premiers tours pendant que le directeur de course Charlie Whiting se concentre sur la procédure d'extinction des feux. Sa responsabilité s'étend également à la gestion des drapeaux rouges et de la voiture de sécurité.

Une solution pourrait être de rappeler Blash, qui a quitté cet emploi fin 2016 après 20 ans de bons et loyaux services. L'ancien team manager Brabham est resté impliqué en sport auto, notamment avec la gestion de la Porsche Supercup et un rôle de management qu'il occupe chez Yamaha depuis de nombreuses années.

Nos sources nous ont indiqué que Blash n'était pas disponible pour l'Australie, occupé avec Yamaha en WSBK en Thaïlande le même week-end. Cependant, il pourrait être disponible pour les courses suivantes si l'on fait appel à lui.

Une alternative serait de faire confiance à Bob Kettleboro, directeur de course adjoint GP3, ou à un directeur de course expérimenté d'un autre championnat FIA, au moins à court terme.

source Motorsport.com du 16/03/2018

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: FIA (Fédération internationale de l'automobile)

le Sam 17 Mar - 12:52
Combustion d'huile : la FIA assure avoir tout verrouillé



La FIA a tenté d'apaiser les craintes selon lesquelles les écuries de Formule 1 pourraient continuer de recourir à la combustion d'huile en qualifications.

Une série de nouvelles règles a été introduite cette année afin d'empêcher les équipes de procéder à de la combustion d'huile ou d'utiliser des additifs dans leurs lubrifiants, afin d'obtenir un boost de puissance.

Malgré les changements, le directeur de Red Bull Christian Horner reste inquiet concernant le fait que les nouvelles règles – surtout la limite d'utilisation de 0,6 litre d'huile pour 100 km – laissent encore la porte ouverte pour que des équipes brûlent de l'huile en qualifications. Ce dernier a appelé la FIA à faire encore plus pour réprimer la pratique, que Mercedes et Ferrari ont semble-t-il poussé loin par le passé.

Le directeur de course de la F1, Charlie Whiting, comprend les craintes du dirigeant de la structure autrichienne, mais il croit que ce que la FIA a mis en place sera suffisant pour s'assurer que les équipes ne recourent pas à des astuces lors de la lutte pour la pole position.

"Nous avons verrouillé toutes les choses qu'ils pouvaient faire l'an passé, principalement via les spécifications d'huile", a expliqué Whiting. "L'huile n'était pas seulement légèrement brûlée, mais ils mettaient des choses dans l'huile pour favoriser la combustion, parce qu'il n'y avait pas de véritable spécification d'huile l'année dernière. Maintenant c'est le cas."

"Désormais, il faut qu'il fassent approuver les huiles. Ils ne peuvent utiliser que les huiles approuvées, donc ils nous donnent un échantillon, comme ils le font avec l'essence, et il doit être approuvé. Il s'agit de la seule huile qu'ils peuvent utiliser."

"Nous avons rendu les règles moteur plus strictes dans l'Article 5 du Règlement Technique, et nous avons aussi fait dévier le tuyau d'évacuation des vapeurs d'huile qui ne peuvent plus revenir dans la boîte à air, ce qui était le plus gros problème."

"Ça doit sortir par l'arrière, à peu près comme pour toutes les autres voitures de course du monde. Et nous leur avons dit qu'ils ne peuvent utiliser plus de 0,6 litre pour 100 km. Toutes ces choses combinées vont, je pense, faire le travail."

Même si mesurer l'utilisation d'huile sur un seul tour en qualifications pour calculer la limite de 0,6 litre/100 km est plus difficile que sur une course entière, Whiting a foi dans le fait que le système de mesure de la FIA est suffisamment bon pour faire cela.

"Le vide qui est discuté est la difficulté de vérifier quelle quantité d'huile a, dans les faits, été utilisée pendant les qualifications", a-t-il expliqué. "Vous avez une petite quantité de tours, donc si on regarde un pourcentage, il faut essayer de détecter de plus petites quantités qui ont été utilisées. C'est un défi."

"Donc nous leurs avons tous fait installer des capteurs homologués dans leurs principaux réservoirs d'huile, mais ils ont aussi des réservoirs d'huile auxiliaires, donc nous devons être capables de les vérifier également. C'est juste une question de contrôle détaillé, juste pour s'assurer qu'ils respectent le 0,6 [litre] même sur de courtes distances."

Mercedes a insisté sur le fait que les changements en matière de combustion d'huile n'allaient pas affecter sa performance, Toto Wolff assurant que la dernière spécification du moteur utilisée par son écurie en 2017 était largement dans la limite de 0,6 litre.

"Les objectifs qui ont été fixés l'année passée avec le niveau de 0,6, nous les avons atteints immédiatement. C'était le cas à l'automne", a-t-il déclaré lors d'un événement promotionnel avec Petronas cette semaine. "Nous avions introduit le moteur plus tôt [à Spa] mais nous étions dans la limite de 0,6."

source Motorsport.com du 17/03/2018

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: FIA (Fédération internationale de l'automobile)

le Mer 21 Mar - 10:57
La FIA ajoute une troisième zone DRS à Melbourne



La FIA a ajouté une troisième zone DRS sur le circuit de l'Albert Park afin de favoriser les dépassements lors du Grand Prix inaugural de la saison 2018 de Formule 1.

La piste disposait jusqu'à l'an passé de deux zones d'activation du dispositif de réduction de la traînée : une à la sortie du dernier virage sur la ligne droite de départ/arrivée et l'autre à la sortie du virage 2. Ces deux zones sont commandées par un seul et même point de détection du DRS, situé peu avant le virage 14.

Il y aura désormais une troisième zone DRS, dont l'activation débutera 104 mètres après le virage 12. Le point de détection est, lui, situé 170 mètres avant le virage 11.

Visiblement, la raison de l'apparition de cette zone n'est pas tant de favoriser les dépassements au virage 13 mais d'aider les pilotes à se rapprocher de la voiture qui les précède avant l'autre point de détection.

Ce changement intervient après que les responsables du Grand Prix d'Australie ont envisagé de redessiner la partie arrière du circuit de l'Albert Park dans le but de créer plus de dépassements.

Comme l'avait révélé Motorsport.com, l'Australian Grand Prix Corporation s'était penché sur la possibilité de remplacer l'enchaînement rapide des virages 11 et 12 par une plus longue ligne droite donnant sur un virage à gauche serré. Cependant, il a été finalement décidé que les changements n'apporteraient pas un bénéfice aussi important qu'attendu et qu'ils n'en valaient donc pas la peine.

source Motorsport.com du 21/03/2018

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
R-ONE_97
Membre d'honneur
Membre d'honneur
PSN : mikzipp
Contrôleur : Logitech G25
Cockpits : Playseat Evolution
Jeux PS3 : GT5 / GT6 / GRID / WRC 3
Jeux PC : TM utd forever <3
Messages : 8800
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 21
http://www.gt6-france.com

Re: FIA (Fédération internationale de l'automobile)

le Mer 21 Mar - 11:53
Ça semble être une bonne chose même si je ne suis pas fan du DRS, le circuit de Melbourne est très serré, et offre peu d’opportunité

_________________
Drogué aux sciences et aux sports mécaniques...
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: FIA (Fédération internationale de l'automobile)

le Mer 21 Mar - 13:27
j'aime pas du tout le DRS ... ce n'est pas çà qui donnera un peu plus de piment à une course !!!

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
R-ONE_97
Membre d'honneur
Membre d'honneur
PSN : mikzipp
Contrôleur : Logitech G25
Cockpits : Playseat Evolution
Jeux PS3 : GT5 / GT6 / GRID / WRC 3
Jeux PC : TM utd forever <3
Messages : 8800
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 21
http://www.gt6-france.com

Re: FIA (Fédération internationale de l'automobile)

le Mer 21 Mar - 17:32
Ça peut en donner sur un circuit taillé comme Melbourne

_________________
Drogué aux sciences et aux sports mécaniques...
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: FIA (Fédération internationale de l'automobile)

le Mer 21 Mar - 17:52
maintenant les dépassements sont "aidés" par et avec le DRS ... la F1 ferait mieux de le supprimer

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
R-ONE_97
Membre d'honneur
Membre d'honneur
PSN : mikzipp
Contrôleur : Logitech G25
Cockpits : Playseat Evolution
Jeux PS3 : GT5 / GT6 / GRID / WRC 3
Jeux PC : TM utd forever <3
Messages : 8800
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 21
http://www.gt6-france.com

Re: FIA (Fédération internationale de l'automobile)

le Mer 21 Mar - 18:13
Sans DRS le GP de Melbourne n’aurait aucun intérêt. Il faut être 3sec plus rapide au tour avoir la possibilité de porter une attaque.
L’an dernier Ricciardo ne pouvait même pas attaquer Palmer !!
Je sais que c’est un artifice qui casse l’esprit de la course, mais il y a des circuits où il est nécessaire.

Après je pense qu’il faudrait le régler différemment, par exemple, si tu es à moins de 5 dixièmes de la voiture de devant, tu ne l’a pas. Si tu es entre 0,5 et 1,5 seconde de la voiture de devant, tu l’as.
Comme ça, soit tu es un peu loin et avec le DRS qui pourras peut être (a condition de faire une bonne sortie de virage) tenter un freinage kamikaze, soit tu es très proche et il y aura une vraie bataille à l’aspiration, ce qui n’existe plus aujourd’hui hormis sur les premiers tours de course

_________________
Drogué aux sciences et aux sports mécaniques...
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: FIA (Fédération internationale de l'automobile)

le Mer 21 Mar - 18:25
tu as tout résumé .... sans le DRS on ne verrait plus beaucoup de dépassements ... alors faut le régler autrement

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: FIA (Fédération internationale de l'automobile)

le Jeu 22 Mar - 9:33
Les feux de départ modifiés à cause du Halo



La FIA va utiliser un nouvel agencement des feux de départ à l'occasion du Grand Prix d'Australie, en réponse aux craintes des pilotes quant à la visibilité modifiée par la présence du Halo.

Ce week-end, à l'issue des deux premières séances d'essais libres de vendredi, les pilotes seront autorisés à venir se placer sur la grille afin de procéder à des simulations de départ. Cela leur permettra de tester le nouvel agencement des feux mis en place par la direction de course.

Conscient des inquiétudes manifestées par les pilotes au sujet de la visibilité, le directeur de course Charlie Whiting a fait installer une deuxième rangée de feux, positionnée bien plus bas et cinq mètres plus loin que les feux principaux. Auparavant, ce deuxième portique était placé à mi-chemin de la grille de départ pour être vu des pilotes partant depuis les dernières lignes, mais avec l'apparition du Halo obligatoire sur toutes les monoplaces, la FIA a estimé qu'il serait plus utile à l'avant de la grille.

Par ailleurs, la FIA a désormais fixé une hauteur réglementaire pour le placement de la ligne de feux lumineux, ce qui impliquera des modifications à effectuer par les organisateurs sur certains circuits.

"Normalement, nous n'autorisons pas les simulations de départ sur la grille ici en raison du planning serré", explique Charlie Whiting. "Avec le Halo, nous avons demandé à chaque circuit de respecter une hauteur standard pour les feux par rapport à la piste. Nous avons également placé une série de feux supplémentaire, sur la gauche."

"Ces feux étaient habituellement à la moitié de la grille, où ils ont été introduits en 2009, quand les ailerons arrière sont devenus plus hauts sur les voitures. Certains pilotes se plaignaient de ne pas pouvoir voir la ligne de feux principale, donc nous avions ajouté une série supplémentaire. Mais désormais, les ailerons sont plus bas, il n'y a plus besoin de ça à la moitié de la grille. Nous avons donc décidé de les utiliser ailleurs."

"La pole position semble être le pire scénario avec le Halo, peut-être que le pilote ne peut pas voir les feux, ou seulement la moitié d'entre eux, et ça pourrait nécessiter qu'il bouge trop la tête. Mais il a une deuxième série de feux cinq mètres plus loin. J'ai pensé que ce serait une bonne idée de montrer ces feux aux pilotes [lors des essais libres] plutôt que de les laisser découvrir dimanche après-midi."

source Motorsport.com du 22/03/2018

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
R-ONE_97
Membre d'honneur
Membre d'honneur
PSN : mikzipp
Contrôleur : Logitech G25
Cockpits : Playseat Evolution
Jeux PS3 : GT5 / GT6 / GRID / WRC 3
Jeux PC : TM utd forever <3
Messages : 8800
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 21
http://www.gt6-france.com

Re: FIA (Fédération internationale de l'automobile)

le Jeu 22 Mar - 9:58
Sans commentaire...

_________________
Drogué aux sciences et aux sports mécaniques...
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: FIA (Fédération internationale de l'automobile)

le Jeu 22 Mar - 10:07
ils auraient pu y penser un peu plus tôt ..

ce n'est pas d'aujourd'hui que les pilotes avaient fait part de leur crainte au sujet de la visibilité de ces feux de départ !!!

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: FIA (Fédération internationale de l'automobile)

le Jeu 22 Mar - 12:50
Affaire Mekies : Red Bull critique, la FIA répond



Le recrutement de Laurent Mekies, précédemment directeur de course de la Formule 1, par la Scuderia Ferrari, ne cesse de faire polémique dans le paddock.

Mekies vient de quitter son poste à la FIA et fera son arrivée à Maranello dans moins de six mois, le 20 septembre. Il évoluera sous la supervision du directeur technique Mattia Binotto.

Ce transfert provoque l'ire des écuries rivales : après le recrutement par Renault de Marcin Budkowski, directeur du département technique de la FIA, dans un délai très court en septembre dernier, les teams s'étaient mis d'accord pour qu'une telle situation ne se reproduise pas. Après McLaren, c'est au tour de Red Bull d'exprimer sa colère.

"Il était très clair qu'il y aurait une période d'inactivité de 12 mois", déclare Horner pour Motorsport.com. "Donc ce qui est décevant, c'est que moins de six semaines après cette réunion, nous voilà avec quelqu'un qui va rejoindre une équipe avec des connaissances et un savoir-faire énormes."

"Pas plus tôt qu'en novembre et décembre dernier, notre staff technique était en réunion avec lui pour discuter des systèmes de suspension, etc, et c'est la valeur qu'il a. C'est mal, car on fait confiance à ces officiels, à juste titre, parce qu'ils sont l'instance dirigeante. C'est mal qu'il se retrouvent ensuite chez un concurrent."

"Avec la meilleure volonté du monde, sa valeur correspond à ses connaissances. Certes, il fait bien son travail, mais il prend de la valeur en connaissant des informations privilégiées, et il n'est pas illégal pour lui de les prendre avec lui tant qu'il n'a pas de dessins ou de données, et je doute fortement qu'il en ait, évidemment. Mais il a quand même tout le savoir-faire dans sa tête, et c'est quelque chose... ce n'est pas ce sur quoi nous nous sommes mis d'accord."

Pourtant, Ferrari affirme qu'il n'y avait pas de gentlemen's agreement concernant les recrutements en provenance de la FIA. Horner, en revanche, est catégorique : "Nous étions dans la pièce. Et les gentlemen qui l'ont accepté le savent. Personne n'était content de ce qui s'est passé avec Budkowski, mais Renault a fait ce qu'il fallait et est parvenu à tempérer ça en disant 'd'accord, il ne va pas nous rejoindre avant telle date'."

"Ce qui est particulièrement décevant, c'est que Ferrari était le plus virulent et voulait une période d'inactivité forcée de trois ans. Donc passer de trois ans à quelques mois, ce n'est pas du tout ce sur quoi nous nous sommes mis d'accord. Je suis sûr que ce sera à l'ordre du jour de la prochaine réunion."

Mekies toujours pas remplacé

Par conséquent, la fédération tente d'éteindre l'incendie. Le directeur de course Charlie Whiting, bien qu'ayant lu les commentaires de certains directeurs d'équipe dans les médias, révèle que personne ne s'est plaint auprès de lui.

"Je comprends pourquoi certaines écuries peuvent être quelque peu contrariées, mais je pense que le type d'informations que Laurent avait à sa disposition était un peu moins sensible que Marcin", estime Whiting. "Je n'ai entendu aucune équipe s'en plaindre auprès de moi. J'ai lu quelques articles, mais aucune équipe ne m'a approché pour exprimer son mécontentement. Peut-être que lors de notre prochaine réunion avec les équipes dans deux semaines, ce sera évoqué."

"Après le départ de Marcin, il y a eu beaucoup de discussions à ce sujet au sein du Groupe Stratégique et à la Commission F1, comme vous l'avez peut-être entendu. Certaines recommandations ont été suggérées. Le travail demeure en cours avec les écuries concernées et notre département légal pour voir ce qui peut être fait en respectant la loi dans divers pays."

Toujours est-il que le départ de Mekies met la FIA dans une position délicate en vue du Grand Prix d'Australie. Le Français reste à la fédération pour l'instant mais est écarté de tout ce qui concerne la Formule 1, et il n'a pas encore été remplacé comme directeur de course adjoint. Plusieurs personnes vont se partager ses fonctions ce week-end.

"Nous allons chercher une nouvelle personne pour prendre la place de Laurent", poursuit Whiting. "Mais cela ne se fait pas en un instant. Ce que nous devons faire pour le très court terme, c'est assurer que nous soyons suffisamment couverts pour accomplir toutes les tâches que nous devons effectuer à la direction de course, même aux moments les plus chargés, lors des prochains Grands Prix."

"Nous avons des gens dans nos rangs, et surtout ici en Australie, nous avons une très bonne équipe localement, donc nous pouvons faire appel à un certain nombre de gens pour nous aider quand c'est nécessaire. Quand Marcin Budkowski est parti, cela nous a pris plusieurs mois pour trouver Nikolas [Tombazis], et maintenant, nous avons quelqu'un de compétent. Nous voulons juste nous assurer de faire le bon choix", conclut-il.

source Motorsport.com du 22/03/2018

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
Mikazuki
Membre d'honneur
Membre d'honneur
PSN : Mikazuki_Akai
Contrôleur : G27s//t300rs&addon F1//
Cockpits : Raceroom
Jeux PS4 : BETA GT SPORT F1 2017
Jeux PS3 : Gt6
Jeux PC : Lfs//Pcars//Iracing//Asseto Corsa//F1 2014//ETS2-ATS//Automobilista
Messages : 4759
Date d'inscription : 12/09/2015
Age : 27

Re: FIA (Fédération internationale de l'automobile)

le Ven 23 Mar - 2:20
je viens de lire quasi tout, waah deja je pensais pas qu'ils utilisaient si peu d'huile, ca me parait tellement peu vu le régime que prend les moteurs .

Pour ce qui est des halo, j'ai testé sur assetto corsa, et putain je sais pas comment ils font pour conduire avec, ça m'obssede d'avoir ça au milieu du champ de vision.. pourvu que ça ne soit pas une gêne.
Pourquoi ne pas autorisé les échappements vers les ailerons? ça cause des turbulences pour la voiture qui suit?

_________________
Franchement les gars, je méritais de gagner non?
avatar
R-ONE_97
Membre d'honneur
Membre d'honneur
PSN : mikzipp
Contrôleur : Logitech G25
Cockpits : Playseat Evolution
Jeux PS3 : GT5 / GT6 / GRID / WRC 3
Jeux PC : TM utd forever <3
Messages : 8800
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 21
http://www.gt6-france.com

Re: FIA (Fédération internationale de l'automobile)

le Ven 23 Mar - 7:09
Parce qu’en 2011 ont été interdit les diffuseurs soufflés : les ingénieurs de RebBull en premier ont installé des ailerons à la sortie des échappements. C’est tout beneff, tu gagnes en appui aéro sans réduire la vitesse de pointe. Le concept parfait.

Mais le gain était énorme, pour stopper une enieme course à l’armement aérodynamique (que la FIA a tenté de stopper complètement en 2009 avec les voitures minimalistes), ils ont été interdit.

C’est dommage ça faisait un bruit de fou furieux sur les décélérations
Je t’invite à chercher « blown diffusor sound » pour entendre des moteurs Renault sonner comme des tronçonneuses Very Happy

_________________
Drogué aux sciences et aux sports mécaniques...
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: FIA (Fédération internationale de l'automobile)

le Ven 23 Mar - 7:58
tu as la réponse dans celle donnée par Erwan ...

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: FIA (Fédération internationale de l'automobile)

le Ven 23 Mar - 15:38
Caméras embarquées et Halo : les règles limitent l'action de la F1



L'impact du Halo sur les caméras embarquées de la Formule 1 a été perçu négativement à la fois chez les téléspectateurs mais aussi dans le paddock. Cependant, les solutions potentielles sont limitées par les règles.

Le Règlement Technique de la FIA dispose que "toutes les voitures doivent être équipées de quatre positions dans lesquelles des caméras ou des boîtiers de caméras peuvent être montés".

Les 20 voitures sont obligées d'avoir une caméra au-dessus de la tête du pilote qui filme depuis le haut de la boîte à air.

Le montage de caméras à d'autres positions – que ce soit sur le côté de la boîte à air, dans les rétroviseurs et sur le côté du nez – varie selon les voitures, et est décidé par l'organisation de la Formule 1 à chaque course.

Alors que certains angles de caméras ont été vus quand les équipes testaient le Halo en EL1 lors des dernières saisons, les essais de ce vendredi en Australie ont représenté la première véritable opportunité de regarder rouler pendant un long moment les monoplaces avec le Halo rendu obligatoire.

Beaucoup d'observateurs estiment que l'angle de vue principal au-dessus de la tête du pilote, disponible sur les 20 voitures, est toujours acceptable et que, même si le Halo y est visible, il ne crée pas trop de dérangement.

Le véritable problème lors de la couverture de ce vendredi a été l'angle de vue optionnel "au niveau du châssis", fourni par les caméras montées à côté de la boîte à air. Elles sont placées pour offrir une vue au-dessus de l'épaule du pilote, qui est désormais grandement bouchée par le Halo.

"Une chose m'a frappé, c'est qu'il y a bien 50% de l'écran qui est noir", a plaisanté le directeur de l'exploitation de Force India, Otmar Szafnauer. "Je pense que ce n'est que le début. Je suis sûr qu'avec des retours, nous allons réfléchir à une façon intelligente de faire les choses."

Des sources proches de la F1 reconnaissent que l'organisation a du travail à faire pour améliorer sa couverture, mais le défi est que les positions des caméras sont dictées par les règles. Le règlement dispose que "les concurrents doivent être notifiés de tout changement au niveau des instructions sur l'installation des caméras ou du transpondeur avant le 30 juin de la saison précédente".

Cela empêche tout changement sur les positions de montage cette saison et fait que toute modification en vue de 2019 devra être acceptée et confirmée d'ici cette date. Entre temps, la F1 va devoir jouer avec les positions de caméras existantes, certaines ayant toujours été utilisées avec parcimonie.

La vue vers l'avant depuis le châssis ayant de fortes chances d'être désormais évitée, l'accent devrait être mis sur les caméras situées sur le nez. Les montants sur le côté de la boîte à air pourraient désormais être utilisés comme une vue arrière.

La F1 peut travailler sur un changement de positionnement des boîtiers de caméra en vue de 2019 avant le 30 juin. "Nous ne voulons pas d'angles de vue qui ne soient pas intéressants ou enthousiasmants", a déclaré une source interne à Motorsport.com. "Notre modèle est d'évoluer vers des angles de vue qui soient spectaculaires. Mais nous n'allons pas surréagir."

source Motorsport./com du 23/03/2018

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
Contenu sponsorisé

Re: FIA (Fédération internationale de l'automobile)

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum