Partagez
Aller en bas
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: Force India (2018)

le Mar 3 Avr - 18:02
Force India veut "défendre sa quatrième place"



Malgré une performance peu encourageante au Grand Prix d'Australie, Force India garde pour objectif de défendre sa quatrième place au championnat des constructeurs.

Classée au pied du podium ces deux dernières saisons, Force India voit la tâche se compliquer en 2018 avec le retour en forme des écuries Renault et McLaren ainsi que le bond effectué par Haas dans la hiérarchie.

Ayant fait rouler une monoplace intermédiaire lors des essais de Barcelone, Force India n'a bénéficié de la véritable VJM11 qu'en Australie et s'attelle désormais à rattraper le temps perdu. Il y aura donc de nouvelles évolutions sur la voiture pour le prochain Grand Prix, à Bahreïn, ce week-end.

"Au niveau du développement de la voiture, c'est la routine", commente Otmar Szafnauer, directeur général de l'écurie. "Nous avons un nouvel aileron avant pour Bahreïn, qui va compléter les évolutions que nous avons introduites à Melbourne."

"La voiture que nous avons maintenant est complètement différente de la spécification que nous avons utilisée en essais, et nous restons dans une phase d'apprentissage. Il y a un énorme potentiel de développement avec cette nouvelle plateforme aérodynamique et nous attendons des choses qui apporteront des gains de performance dans le premier quart de la saison."

Force India était véritablement à la peine à Melbourne, hors du top 10 en qualifications comme en course. Selon Szafnauer, ce n'est que la conséquence logique d'un plateau de plus en plus compétitif, et il n'y a pas lieu de s'alarmer.

"Les essais nous ont montré que le milieu de tableau s'était considérablement resserré, donc il n'y a pas eu de grosse surprise à Melbourne", commente l'Américain. "Je pense que les points vont se répartir davantage entre les équipes, et garder la quatrième place ne va pas être une mince affaire."

"Mais nous n'avons fait qu'une course, et les choses peuvent changer très vite en Formule 1. La course au développement ne fait que commencer, et c'est la position à laquelle on finit la saison qui compte. L'an dernier, nous avons mieux développé notre voiture que les écuries autour de nous, et il nous faut faire de même cette année. Notre objectif est de défendre notre quatrième place, et nous allons nous battre sans concession pour y parvenir."

source Motorsport.com du 03/04/2018

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: Force India (2018)

le Mar 17 Avr - 16:27
Force India a perdu des plumes lors des départs



En retard avec sa nouvelle monoplace lors des essais hivernaux à Barcelone, Force India en a payé le prix fort en ce début de saison.

Dans un milieu de peloton resserré et particulièrement concurrentiel, l'écurie indienne a perdu sa place de "meilleure des autres" derrière les top teams. En trois courses, le bilan est maigre puisque seul le point arraché par Esteban Ocon à Bahreïn est venu alimenter le compteur au championnat constructeurs.

Par le passé, Force India a eu l'habitude d'engranger des points dès les premiers Grands Prix, y compris avec une monoplace qui aspirait à être mieux développée par la suite. Cette fois-ci, les occasions n'ont pas été saisies. Le niveau de performance de la VJM11 est évidemment la première cause, mais Bob Fernley souligne à quel point les incidents survenus lors de l'extinction des feux ont compromis des opportunités.

"Il y a eu des courses lors desquelles le premier tour nous a fait très mal", regrette le directeur adjoint de l'écurie auprès de Motorsport.com. "La difficulté, c'est qu'une fois qu'on perd du terrain comme ça, c'est très difficile de remonter car le niveau de compétition est extrêmement serré en milieu de peloton. Je pense que c'est la clé."

"Alonso et les Renault ont fait du bon boulot en passant à travers les difficultés lors des premiers tours, et ils en tirent le bénéfice. Le rythme de tout le monde est si proche qu'il ne faut pas grand-chose pour se retrouver derrière. Ça dépend comment ça se passe. Quand vous perdez des places par rapport à votre position de départ, c'est très difficile de les récupérer si tout le monde termine la course."

Consignes d'équipe respectées

À Shanghai, Esteban Ocon et Sergio Pérez ont terminé aux portes du top 10, respectivement aux 11e et 12e rangs. D'après Fernley, au moins l'un d'entre eux aurait pu marquer des points en se débarrassant plus rapidement de la Haas de Romain Grosjean en fin de course. Le Français essayait de mener à bien sa stratégie à un seul arrêt, avec des pneus usés, tandis que les deux Force India avaient chaussé des pneus neufs en profitant de l'intervention de la voiture de sécurité.

"Nous avions une stratégie agressive pendant la voiture de sécurité, qui n'allait pas forcément contre nous", précise Fernley. "Nous avons perdu du temps à essayer de doubler Grosjean. Si nous avions pu le faire, je crois que nous aurions fini dans les points. Ça aurait de nouveau été une dixième place, mais la stratégie aurait fonctionné. Il a fallu plus de temps que ce que nous pensions pour dépasser Grosjean."

Dans les derniers tours de course, les deux pilotes de l'équipe basée à Silverstone ont reçu des consignes pour tenter tour à tour d'aller subtiliser la dixième place à Kevin Magnussen. Des ordres d'équipe qu'ils ont respectés à la lettre.

"Nous avons essayé d'inverser leurs positions pour dépasser Magnussen", confirme Fernley. "Nous avons fait passer Checo devant Esteban, puis à la fin nous avons rétabli les positions. Tout a très bien fonctionné de ce point de vue. Le problème, c'est juste que le premier tour nous a fait du tort."

source Motorsport.com du 17/04/2018

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: Force India (2018)

le Mar 1 Mai - 12:07
Force India va aligner trois juniors lors des tests F1 de Barcelone



Force India va aligner trois jeunes pilotes lors des essais qui suivront le Grand Prix d'Espagne de F1 sur le circuit de Barcelone.

Le pilote de réserve et d'essai de l'équipe, Nicholas Latifi, va partager l'une des VJM11 avec le pilote de développement Nikita Mazepin. Force India va également faire rouler une deuxième voiture pour le pilote junior de Mercedes George Russell dans le cadre du programme de tests de Pirelli.

Lafiti connaîtra sa première expérience au volant de la monoplace rose le mardi, lors de la première journée des essais, son premier roulage initialement prévu lors des tests de pré-saison ayant été annulé car il était malade. Le Canadien va également faire ses débuts en week-end de Grand Prix le mois prochain puisqu'il roulera lors de la première séance d'essais libres de sa course à domicile.

Mazepin a été le premier pilote au volant de la Force India version 2018 en remplacement de Latifi le premier jour des tests de Barcelone. Il roulera lors de la seconde et dernière journée, à savoir mercredi.

Comme rapporté précédemment par Motorsport.com, Force India souhaite poursuivre avec Russell la relation qui a commencé par deux séances d'essais libres l'an passé. Le vainqueur de course en F2 devrait également piloter la Mercedes W09 cette année dans le cadre de son rôle de réserviste.

Il pilotera pour Force India le mardi de ce test, avant que Latifi ne lui succède pour le programme Pirelli le mercredi.

source Motorsport.com du 01/05/2018

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: Force India (2018)

le Sam 5 Mai - 15:48
Force India : "Pérez est le pilote le plus sous-estimé"



L'écurie indienne connaît la valeur de son pilote, qui a signé son cinquième podium sous ses couleurs lors du Grand Prix d'Azerbaïdjan, mais n'attire pas les convoitises des top teams.

Dans une course très mouvementée à Bakou, Sergio Pérez a tiré profit des circonstances de course et décroché un podium salvateur pour Force India. L'écurie indienne avait jusqu'ici connu un début de saison difficile, sa monoplace accusant du retard sur la concurrence. Mais l'introduction d'évolutions réussies, combinée aux caractéristiques de la piste favorable à la VJM11 ont permis au pilote mexicain de se retrouver bien placé.

Nul ne sait ce à quoi aurait pu prétendre Esteban Ocon s'il n'avait pas été éliminé dans le premier tour suite à un accrochage avec Kimi Räikkönen. Il n'empêche que, pendant ce temps, et malgré un premier tour également chaotique pour lui, Pérez est allé conquérir ce qui devient son cinquième podium en cinq saisons avec Force India.

Le fait est que le Mexicain a une capacité à saisir les occasions, ce que n'avait pas réussi à faire, en son temps, son ancien coéquipier Nico Hülkenberg. Finir sur la troisième marche ne lui a finalement échappé que l'an passé, dans ce qui était paradoxalement la meilleure saison de son équipe dans l'Histoire de la F1.

À 28 ans, et bien que poussé dans ses retranchements par l'appétit de son coéquipier, Pérez tient bon et fait fructifier son expérience tout en conservant une redoutable rapidité. Et pourtant, ses chances de retrouver un jour un top team, alors que l'épisode McLaren s'était mal tourné en 2013, semblent toujours aussi minces. Une deuxième chance qu'il mériterait ? Ses dirigeants n'en ont pas le moindre doute.

"Je ressens beaucoup de choses pour Sergio, car il est probablement le pilote de F1 le plus sous-estimé", confie à Sky Sports Bob Fernley, directeur adjoint de Force India. "C'est un pilote incroyable et, non pas que nous voudrions le perdre, mais je pense que c'est criminel qu'il soit négligé."

Chaque année depuis qu'il a rejoint Force India en 2014, Sergio Pérez espère l'appel du pied d'une équipe de pointe, avant de prolonger systématiquement avec Force India. Les mois qui viendront peuvent-ils le combler ?

"J'ai toujours le sentiment de pouvoir faire encore plus dans ce sport", estime Pérez auprès de Sky Sports. "J'ai aussi le sentiment que mon heure viendra, car je travaille vraiment dur, je fais vraiment tous les efforts possibles pour avoir une opportunité, et j'ai le sentiment de mériter d'avoir une voiture pour montrer tout mon potentiel."

"Il n'y a pas eu d'opportunité ou de baquet vacant dans les équipes de pointe. Si l'on veut faire quelque chose en Formule 1, il faut vraiment être dans l'une de ces équipes."

source Motorsport.com du 05/05/2018

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: Force India (2018)

le Sam 5 Mai - 15:52
Limite d'essence : les dirigeants de la F1 ont été "dupés"



Pour Otmar Szafnauer, directeur de l'exploitation de Force India, les équipes qui ont poussé pour une augmentation de la limite de carburant ont "dupé" les dirigeants du championnat.

La limite de carburant embarqué était de 100 kg entre 2014 et 2016 mais est passée à 105 kg l'an dernier après l'introduction de F1 à plus fort appui qui augmentaient la consommation de carburant.

Cependant, certaines équipes ont estimé que ce changement n'était pas suffisant et, combiné avec le fait que les discussions autour de l'économie d'essence ne créaient pas une impression positive pour les téléspectateurs, 5 kg supplémentaires ont été ajoutés pour 2019 après accord en Groupe Stratégique et en Commission F1.

Interrogé sur ce changement par Motorsport.com, Szafnauer a déclaré : "Je pense que c'est une mauvaise chose de le faire. On nous a donné un objectif de 100 kg pour de bonnes raisons, et ces raisons étaient de forcer les voitures à devenir plus efficaces. On nous a aussi mis en place des restrictions de débit d'essence, et c'est ainsi que l'unité de puissance allait devenir plus efficace."

"Ces raisons sont toujours présentes actuellement et toute l'efficacité créée par ces restrictions est pertinente dans le monde, et nous n'aurions pas dû changer cela. Nous avons uniquement changé cela parce que certains des motoristes et des équipes qui n'ont pas fait un aussi bon travail au niveau de l'efficience ont fait du lobbying auprès de la FIA et sont arrivés à leurs fins. Je pense que c'est une mauvaise chose."

"Si vous ne faites pas du bon travail, devez-vous travailler plus dur au sein des règles sur lesquelles tout le monde est d'accord ou devez-vous changer les règles ? C'est ce que je n'aime pas. 'Je n'ai pas fait un bon travail, laissez-moi changer les règles'. Ils ont dupé la FIA et Liberty, et ce qu'ils ont vraiment essayé de faire a été de retrouver un avantage compétitif."

"Je peux à moitié comprendre le fait de passer de 100 à 105 parce que les voitures ont changé de façon significative, les dimensions ont changé, les niveaux d'appui, la traînée, les ailerons se sont agrandis. Je peux comprendre tout cela, c'est logique. Mais juste passer de 105 à 110 parce que...? C'est illogique."

Szafnauer d'ajouter que même avec une allocation d'essence plus importante, les pilotes devront toujours économiser l'essence. "Ça va toujours être le cas, nous allons toujours économiser de l'essence si la façon la plus rapide d'aller au bout est de ne pas mettre autant d'essence [que le permet le règlement]. Nous allons toujours faire du lift and coast [lever le pied en bout de ligne droite pour économiser de l'essence tout en profitant de sa lancée pour ne pas perdre beaucoup de vitesse et pour économiser du carburant, ndlr], nous allons toujours économiser de l'essence, même sur ces courses où votre capacité n'est pas le facteur limitatif. Donc c'est un tas d'idioties."

source Motorsport.com du 05/05/2018

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: Force India (2018)

le Mar 15 Mai - 8:09
Force India stupéfait par les recherches des top teams pour 2019



Le détail des données fournies par les grandes équipes de Formule 1 en vue de la réglementation 2019 est un exemple "incroyable" de leurs ressources supérieures, estime Force India.

La Commission F1 a voté fin avril pour des modifications de dernière minute afin de faciliter les dépassements. Celles-ci incluent un nouveau design des lames sur le côté de l'aileron avant pour empêcher les écuries de manipuler les flux d'air comme elles le font actuellement et leur faire revoir le concept de leur monoplace en général.

Cela pourrait contraindre les équipes à se focaliser sur la voiture 2019 plus tôt, et celles qui ont davantage de ressources tireront probablement leur épingle du jeu. En tout cas, Andrew Green et Otmar Szafnauer, respectivement directeur technique et directeur général de Force India, estiment que les données CFD fournies par les équipes pour contribuer à l'étude réalisée par la FIA démontrent un contraste au niveau des ressources.

"Les données que nous avons reçues étaient anonymes, mais nous avons pu les consulter", explique Green. "Le niveau de détail dans lequel certaines équipes ont pu travailler en si peu de temps est incroyable. Nous sommes restés en surface lors des deux semaines que nous avons eues. Nous avons fait ce que nous avons pu avec ce que nous avions et nous l'avons soumis à la FIA. Nous avons regardé ce qu'avaient soumis les autres équipes et nous nous sommes dit : 'Wow, pour nous c'est au moins un mois de travail'. Nous ne pouvons pas nous battre face à ça. C'est juste incroyable ce que certaines équipes ont pu faire dans ce laps de temps. Nous sommes jaloux de ce dont elles sont capables."

Szafnauer indique que c'est "phénoménal" et purement lié à la puissance financière de ces écuries, ajoutant : "Si nous avions deux fois plus d'employés, nous pourrions le faire aussi."

Directeur de Red Bull Racing, Christian Horner s'est montré critique quant aux changements pour 2019, affirmant que ceux-ci vont coûter "des millions d'euros". Green n'est toutefois pas convaincu, et Szafnauer est également en désaccord avec Horner, ce dernier ayant déclaré que la décision pour 2019 se basait sur des "recherches immatures".

"Davantage de recherches ont été faites cette fois que dans toute l'Histoire des changements des réglementations", affirme Szafnauer. "Peut-être que ce n'est pas suffisant, mais c'est plus que jamais."

Selon Green, les monoplaces actuelles n'avaient fait l'objet d'aucune recherche de la part des équipes, contrairement à la réglementation 2019. Il estime que ce sera une étape cruciale pour la F1, qui va tester les modifications bien plus importantes prévues pour 2021 : "C'est la meilleure opportunité de prouver que le chemin qui est emprunté est le bon, ou non. Nous le saurons l'an prochain plutôt que d'attendre jusqu'à 2021."

source Motorsport.com du 15/05/2018

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
Contenu sponsorisé

Re: Force India (2018)

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum