Partagez
Aller en bas
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: Aston Martin Red Bull Racing (2018)

le Mar 27 Fév - 13:38
source Motorsport.com du 27/02/2018

Horner demande à la FIA d'agir sur la combustion d'huile



Directeur de Red Bull Racing, Christian Horner demande à la FIA d'agir davantage au sujet de la combustion d'huile en qualifications. Selon lui, les nouvelles règles introduites pour 2018 ne sont pas suffisamment strictes.

Les équipes utilisent la combustion d'huile pour gagner de la puissance moteur, ce qui a fait débat l'an dernier. Plusieurs clarifications du règlement ont alors fait évoluer le rapport de force entre Mercedes et Ferrari.

Afin d'empêcher les équipes d'exploiter la combustion d'huile, la réglementation a été modifiée pour cette année : l'huile est désormais limitée à 0,6l pour 100 km, les spécifications sont restreintes et les valves actives ont été interdites dans certaines zones du moteur.

Bien que ces changements dissuadent les équipes de tirer profit de la combustion d'huile en course, Christian Horner craint que cela n'empêche pas les motoristes d'exploiter des opportunités en qualifications. C'est justement un domaine où Renault, partenaire moteur de Red Bull, est moins en verve.

Horner demande donc à l'instance dirigeante du sport automobile de serrer la vis afin d'empêcher les écuries de profiter de la combustion d'huile en qualifications. "Nous aimerions qu'il aille plus loin, car il ne traite toujours pas des qualifications", déclare le Britannique au sujet du règlement. "Il évoque la course, mais il reste des fenêtres d'opportunité en qualifications que nous aimerions voir fermées davantage. Espérons que cela aura un effet pour faire converger les performances moteur."

Selon Horner, c'est aux constructeurs de se mettre d'accord sur un meilleur compromis. "C'est entre les constructeurs", confirme-t-il. "Nous continuons de penser qu'il y a des failles qui doivent être éliminées concernant la consommation en qualifications. Nous pensons que le problème a été résolu en course."

"Si l'on trouvait une façon d'utiliser les lubrifiants de façon différente en qualifications, cela apporterait une hausse non négligeable des performances. Il faudrait mettre les bouchées doubles pour y mettre un terme."

Directeur général de Renault F1, Cyril Abiteboul se déclare particulièrement curieux de voir ce dont ses rivaux sont capables avec les modes qualificatifs à partir de maintenant, suite aux diverses clarifications concernant la combustion d'huile.

"Je suis vraiment curieux de voir ce qui reste des modes qualificatifs maintenant qu'il y a eu un certain nombre de restrictions sur le carburant et l'huile", commente Abiteboul au micro de Motorsport.com. "Nous allons bien voir. Nous avons un mode qualificatif avec de la performance supplémentaire. Mais je ne veux pas trop en dire pour l'instant."

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
Mathu
Administrateur
Administrateur
PSN : MP
Contrôleur : Gamester, DFGT, T300 RS
Cockpits : GT Omega Racing
Jeux PS4 : Gran Turismo Sport, Dirt Rally, Project Cars, Drive Club, TTR, Trackmania Turbo
Jeux PS3 : GT5 Prologue, GT5, GT6, F1 2010, Dirt, Grid, Ferrari Challenge
Messages : 49039
Date d'inscription : 24/05/2011
Age : 132
Localisation : Fukushima
https://www.youtube.com/channel/UCf1J4pzfo0NMo0gvCmg2L9g

Re: Aston Martin Red Bull Racing (2018)

le Mer 28 Fév - 16:31
Il a qu'a utiliser ces possibilités au lieu de se plaindre que d'autres le font !

_________________
Palmarès championnats, TCM, courses Scuderia et SGT6Fr :
Like a Star @ heaven 267 courses : 140 victoires / 86x 2eme / 25x 3eme / 251 podiums / 10x 4eme / 3x 5eme / 4x 6eme
Like a Star @ heaven 128 qualifications : 61 poles
Like a Star @ heaven 21 championnats : 16 titres / 5x 2eme
Like a Star @ heaven 4 championnats team : 4 titres

Titres : GT5 Fantastics, Wec S2(+Team), GTWC(+Team), SGTC(+Team), Multi-catégories, SRBC(+Team), Gran Tourisme, Gran Tourisme S2, TCM S1, TCM S2, Multi-catégories S2, TCM S4, Red Bull Junior, Sun Cup, TCM S5, Vad'Or 2016
2eme: Wec S1, Kart Furieux, Constructeurs, TCM S3, TCM S6
Like a Star @ heaven Finaliste GT Academy 2013, Team "l'équipe".

avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: Aston Martin Red Bull Racing (2018)

le Mer 28 Fév - 16:53
exactement .. si les autres utilisent cette astuce il n'a qu'à faire pareil et fermer sa gueule tant que la FIA ne fait rien ...

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: Aston Martin Red Bull Racing (2018)

le Jeu 8 Mar - 18:21
Nouveau contrat : Ricciardo et Red Bull fixent une date butoir



Red Bull Racing et Daniel Ricciardo se sont entendus sur une date butoir, avant laquelle l'Australien devra décider s'il prolonge ou non son contrat.

Pur produit de la filière Red Bull, Daniel Ricciardo a débuté en Formule 1 chez HRT en 2011, avant de passer par Toro Rosso puis de rejoindre Red Bull en 2014. Il compte à ce jour cinq victoires en Grand Prix, une pole position et 27 podiums.

Le pilote australien a déjà indiqué en fin de saison dernière qu'il entendait ne précipiter aucune décision concernant son avenir, alors que son contrat actuel expirera à la fin de l'année. Red Bull s'est déjà assuré la présence de Max Verstappen, qui a signé un nouveau bail jusqu'en 2020 à l'automne dernier, mettant indirectement sous pression son coéquipier.

Néanmoins, Ricciardo veut des garanties sur le matériel dont il disposera, tout en ayant bien en tête que les choses pourraient bouger avec une place à prendre l'an prochain chez certaines écuries de pointe, possiblement Mercedes et Ferrari.

Désireux de voir quelle monoplace Red Bull peut lui offrir cette année, mais aussi sans doute de connaître l'identité du motoriste qui équipera l'écurie de Milton Keynes en 2019, le pilote de 29 ans joue la montre. Dans le même temps, son équipe ne veut pas se retrouver à court de solution, et même si Carlos Sainz n'a été que "prêté" à Renault afin de disposer d'un plan B, il n'est pas question pour la firme autrichienne de laisser Ricciardo seul maître du temps.

Conseiller spécial de Red Bull, Helmut Marko a confirmé à Barcelone que les deux parties avaient conclu de prendre une décision avant une date d'ores et déjà fixée. "Nous avons convenu avec lui d'une date butoir", a-t-il déclaré à Sky Sports. "Donc dès que cette date butoir sera passée, nous vous dirons si c'est oui ou non."

Cette date n'a pas été rendue publique, mais Daniel Ricciardo a indiqué la semaine dernière dans le paddock barcelonais qu'il s'attendait à une ouverture des discussions "autour du mois d'avril".

source Motorsport.com du 08/03/2018

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: Aston Martin Red Bull Racing (2018)

le Ven 9 Mar - 16:29
Choix du carburant : la réponse de Red Bull à Mercedes



Red Bull Racing assume son choix de recourir à un pétrolier différent de celui utilisé par Renault, assurant qu'il s'agit avant tout d'une décision prise pour se procurer un "avantage technique", ce dont doutait Toto Wolff.

Interrogé dans le paddock de Barcelone sur le choix de Red Bull Racing d'utiliser un pétrolier différent de celui de son motoriste, Toto Wolff a confié cette semaine à Motorsport.com qu'il s'agissait selon lui d'une "erreur stratégique". Le directeur de l'écurie Mercedes estime que l'équipe de Milton Keynes sacrifie une part de performance en ayant recours à un accord qui lui est propre et plus lucratif : "L'erreur stratégique, c'est d'opter pour un accord commercial plutôt que de s'assurer d'avoir la même spécification de carburant que l'équipe d'usine."

Red Bull Racing n'aura pas tardé à répondre à ce point de vue en défendant le sien, par la voix de son directeur Christian Horner. Interrogé par Sky Sports, le Britannique s'est d'abord amusé de voir son team faire l'objet de ces propos, avant de préciser que le recours à ExxonMobil plutôt qu'à BP/Castrol (partenaire de Renault) n'était rien d'autre qu'un choix technique.

"Je vois que Toto fait beaucoup de commentaires cette semaine", sourit Horner. "Nous voyons ça comme un avantage. Nous avons d'excellentes relations avec Exxon, et c'est le cas depuis un an. Ils fabriquent d'excellents produits. Nous voyons cela comme un avantage technique. Leurs produits ont remporté trois Grands Prix l'année dernière."

Horner confirme par ailleurs que le choix d'un pétrolier différent de celui du motoriste implique une surcharge de travail que Renault doit faire figurer au bas de la facture, mais que cette approche est viable pour gagner en performance.

"Ça implique évidemment une charge supplémentaire, car c'est un fournisseur différent de celui qu'a l'équipe d'usine, donc ça signifie qu'ils doivent faire tourner davantage de moteurs au banc d'essais, et nous devons bien sûr assumer les coûts pour ça. Mais nous ne ferions pas comme ça si nous n'y voyions pas un avantage technique. C'est une formidable entreprise, qui a du répondant de manière très, très rapide, et de notre point de vue, nous le voyons comme un avantage."

source Motorsport.com du 09/03/2018

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: Aston Martin Red Bull Racing (2018)

le Sam 10 Mar - 22:52
Un Français devient directeur technique de Red Bull Racing



Red Bull a annoncé un tout nouveau directeur technique, dans un processus que Christian Horner décrit comme une "évolution" au sein de l'équipe de Milton Keynes.

Waché a rejoint RBR en 2013 et était jusqu'alors ingénieur en chef chargé de la performance. Adrian Newey demeure au poste de directeur de la technologie mais ce changement dans la structure interne rend compte de son engagement envers Aston Martin et le projet Valkyrie. Il reste toutefois impliqué en Formule 1 et était notamment présent pour les tests de Barcelone.

"Cela fait partie de notre évolution", a déclaré Horner pour Motorsport.com. "Adrian reste CTO [chief technical officer], Pierre est passé dans un rôle central en tant que directeur technique, et le poste de Rob Marshall reste inchangé en tant que responsable de l'ingénierie."

Pierre Waché, titulaire d'un doctorat en mécanique des fluides, a débuté sa carrière en sports mécaniques chez Michelin. Après le retrait de la marque française de la F1 fin 2006, il a rejoint Sauber avant de passer chez Red Bull.

Son passage chez Michelin a fait de lui un spécialiste de la question des pneus, complétant les compétences reconnues d'Adrian Newey en aérodynamique. "Je mesure ce que représente ce poste", a déclaré Waché à L'Équipe. "Et le risque qui y est inhérent. Je ne dirais pas que cela m'effraie. Mais je connais l'obligation de résultats que cela impose. Et j'ai envie de montrer que j'en suis capable."

"C'est lui [Adrian Newey] qui est venu me chercher. Cela m'a touché. Je ne vais pas tout changer. Mais je vais forcément agir différemment. Il travaillait plus sur l'aéro. Et moi, je suis vers le lien avec le sol. Le pneu est d'une complexité. Cela me passionne."

source Motorsport.com du 10/03/2018

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: Aston Martin Red Bull Racing (2018)

le Ven 16 Mar - 18:20
Marko : Gasly est rapide mais doit consommer moins



Dans une interview accordée à Motorsport.com, le consultant spécial de Red Bull est revenu sur le parcours de Pierre Gasly jusqu'à son accession à la Formule 1, ainsi que sur les cas de Brendon Hartley et Daniil Kvyat.

Toro Rosso débute la saison 2018 avec un duo de pilotes renouvelé, mais qui a tout de même pu entamer son adaptation à l'occasion des derniers Grands Prix de l'an passé. Après avoir manqué sa chance il y a un an, malgré un titre conquis en GP2 en 2016, Pierre Gasly est cette fois-ci bel et bien dans la peau d'un pilote titulaire en Formule 1.

Comme d'autres avant lui, le Français a connu la méthode dure du programme Red Bull mais en récolte les fruits aujourd'hui après s'être notamment endurci lors de sa campagne 2017 en Super Formula. Parachuté dans un environnement hostile du point de vue de l'adaptation, c'est bel et bien au Japon que Pierre Gasly a mûri de manière à convaincre Red Bull de le lancer en F1.

"Gasly a gagné en personnalité et en confiance en lui au Japon, il a reçu une bonne éducation là-bas", confirme à Motorsport.com Helmut Marko, consultant spécial de Red Bull. "Personne ne pouvait le comprendre, donc il était contrarié lors des essais là-bas, quand son ingénieur disait quelque chose et que les mécaniciens en faisaient une autre. Je lui ai dit : 'Tu es le pilote, et si tu ne fais pas ce que l'on attend de toi, personne ne va se soucier de ce que font les ingénieurs ou les mécaniciens'. Il a ensuite appris à s'affirmer en prenant part à davantage de choses en dépit des difficultés de la langue, et il est finalement devenu le plus rapide. C'est triste d'avoir perdu le titre à cause du typhon."

La dernière manche du championnat avait en effet été annulée en raison de mauvaises prévisions météorologiques, privant Pierre Gasly d'un possible sacre alors qu'il était deuxième à seulement un demi-point du futur champion, Hiroaki Ishiura.

Rapide dans toutes les catégories où il est passé, ce n'est jamais sur le talent pur que le Normand a dû affronter les doutes de Red Bull, mais sur d'autres points. Encore aujourd'hui, c'est dans un autre domaine que la vitesse de pointe qu'il va devoir progresser selon Helmut Marko. Ce dernier le considère plus rapide que son coéquipier Brendon Hartley en qualifications, mais face à un rapport de force différent lorsqu'il s'agit du rythme de course.

"En fait, Gasly a toujours été rapide, mais il n'était pas très régulier et sujet à commettre des erreurs", souligne Helmut Marko. "C'était la progression logique de le mettre dans la voiture. Et nous avons également choisi Brendon Hartley. On en arrive à la consommation d'essence. Brendon n'est pas encore au même niveau que Gasly en qualifications, mais il pilote plus ou moins à la même vitesse sur les longs relais et il utilise moins de carburant. C'est un sujet crucial aujourd'hui."

Hartley, le contre-exemple

Les standards d'exigence très élevés fixés dans le giron Red Bull ne sont évidemment pas aujourd'hui réservés au seul Pierre Gasly. Son voisin de garage y est lui aussi confronté, avec un historique très différent et qui l'a même vu être mis sur la touche il y a quelques années, avant son retour en grâce.

"Il [Hartley] a fait des courses formidables quand il était jeune, avec une excellente pointe de vitesse, mais il n'a jamais réussi à enfoncer le clou en qualifications", estime Helmut Marko. "Il n'était pas prêt. Nous sommes souvent accusés d'être trop sévères. Cependant, nous avons maintenant l'exemple d'un pilote que l'on fait revenir. Nous avons toujours eu de bons contacts avec lui, contrairement à d'autres pilotes – dont je ne citerai pas les noms – qui ont complètement disparu, perdu la raison et n'ont fait que se plaindre en permanence. C'était dur pour lui, mais nous nous sommes séparés à l'amiable et nous avons même sponsorisé son casque lorsqu'il a rejoint Porsche [en Endurance]."

Aujourd'hui lancés dans le grand bain, Gasly et Hartley ont succédé à deux pilotes aux destinées bien différentes. Carlos Sainz a rejoint Renault sous la forme d'un prêt, toujours suivi de près par Red Bull pour l'avenir, tandis que Daniil Kvyat a été définitivement écarté après deux années compliquées, l'obligeant à trouver refuge au poste de pilote de développement chez Ferrari.

"Kvyat était très rapide chez Toro Rosso, et il a fait quelques super courses", tempère pourtant Helmut Marko. "Lors de sa première saison chez Red Bull, il était au niveau de Ricciardo du début jusqu'au milieu de la saison, si ce n'est un peu plus rapide. La deuxième année, à partir des tests hivernaux, nous avons vu un Kvyat différent. Il s'était mis lui-même trop de pression. En dépit de tout ce que nous avons essayé ensuite, nous n'avons pas réussi à le faire revenir à son niveau. C'est pourquoi nous avons arrêté avec lui."

source Motorsport.com du 16/03/2018

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: Aston Martin Red Bull Racing (2018)

le Mar 20 Mar - 20:28
Red Bull voit Honda au niveau de Renault à la fin de l'année



Les dirigeants de Red Bull Racing se montrent très optimistes quant aux progrès de l'unité de puissance Honda, qui sera une option pour eux à l'avenir.

Suite à son divorce avec McLaren, Honda équipe désormais Toro Rosso pour les trois saisons à venir, et les essais hivernaux laissent imaginer que le motoriste japonais a trouvé la clé, avec des progrès notables au niveau de la fiabilité comme de la performance.

Honda demeure lanterne rouge dans la hiérarchie des unités de puissance, mais avec les gains effectués cet hiver, des sources nous indiquent que l'écart avec le groupe propulseur Renault pourrait être de seulement 15 ch en ce début de saison. La marque nippone peut-elle réduire l'écart au fil des courses ?

"Le package Honda est intéressant d'un point de vue technique", déclare Helmut Marko, conseiller de Red Bull, pour Motorsport.com. "Le moteur est très léger et il est désormais fiable. Ils parlent d'améliorations continues de la performance. Le moteur devrait être au niveau de Renault d'ici la fin de l'année."

Cette fois, Red Bull aura le choix

Après les quatre titres consécutifs obtenus à la fin de l'ère des V8, la relation entre Red Bull et Renault s'est notablement détériorée depuis le passage aux V6, avec des difficultés en termes de fiabilité et de performance et une communication parfois difficile.

Par conséquent, le constructeur autrichien va logiquement s'intéresser aux performances de Honda avec son équipe junior, Toro Rosso.

"La situation varie presque tous les mois avec Renault", renchérit Horner. "Mais nous avons l'habitude. Nous les connaissons depuis longtemps. Nous avons beaucoup de respect pour ce qu'ils font, et le plus important pour nous, c'est d'avoir le package le plus compétitif à l'avenir. Nous voulons être en position de continuer à réduire l'écart sur les monoplaces de devant."

"Pour la première fois en sûrement dix ans, nous avons un choix pour progresser. Et c'est une position dans laquelle nous n'avons pas été depuis très, très longtemps. Il y avait toujours un veto, un blocage, ou le motoriste ne souhaitait pas nous équiper." Le Britannique fait ici allusion aux tentatives d'obtenir un bloc Mercedes ou Ferrari, les négociations ayant eu lieu courant 2015 et s'étant avérées infructueuses.

Lorsqu'il lui est demandé ce que Honda doit accomplir pour convaincre Red Bull en vue de 2019, Horner répond : "Je pense qu'ils ont gagné beaucoup de terrain cet hiver. Nous sommes au premier rang pour voir comment ce produit se développe avec Toro Rosso. Et tout dépendra de la performance. Nous voulons le moteur le plus performant à l'arrière de la voiture."

Un partenariat Toro Rosso-Honda fructueux

Enfin, Marko se félicite du partenariat déjà très étroit qui unit Honda à la petite Scuderia, dont cette dernière se délecte également.

"Nous sommes conscients des étapes prévues concernant les spécifications", commente l'Autrichien. "Je pense que cette collaboration entre Toro Rosso et Honda est très bonne, parce que nous n'avons pas exigé des Japonais un design de moteur spécifique."

"Juste après avoir signé le contrat, il y a eu un échange de techniciens entre Faenza, Sakura au Japon et Milton Keynes, où Honda a également une petite usine. C'est là que la voiture actuelle et l'installation moteur ont été discutées et véritablement faites. Et je crois que cette approche de partenaire a grandement contribué au résultat que nous avons là."

source Motorsport.com du 20/03/2018

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: Aston Martin Red Bull Racing (2018)

le Mer 21 Mar - 17:55
Red Bull se fixe un objectif d'écart avec Mercedes à Melbourne



Red Bull pense qu'un déficit de 0,5 seconde au tour par rapport aux favoris que sont Mercedes lors du Grand Prix d'Australie sera suffisant pour se placer dans la lutte pour des victoires cette année.

Alors que l'équipe est optimiste au sujet de son line-up et des progrès faits par son châssis, elle reste dans l'incertitude au sujet de la façon dont son motoriste, Renault, peut lutter face à Mercedes.

Mais à la veille de la manche inaugurale de la saison, le propriétaire de Red Bull, Dietrich Mateschitz, est clair concernant la façon dont il va juger si son écurie a atteint ou non l'objectif de l'hiver.

"Nous ne savons pas exactement ce que Mercedes a fait jusqu'ici et l'avantage dont ils vont disposer, mais si nous sommes 0,5 seconde derrière, nous pourrons les rattraper avec notre châssis et nos pilotes", a-t-il déclaré à Motorsport.com. "Si nous sommes une seconde derrière, l'écart sera trop important pour nous battre pour des victoires. Globalement, j'imagine que Ferrari et Red Bull sont plus proches de Mercedes."

Max Verstappen abonde dans le sens de Mateschitz concernant le fait que l'objectif d'une demi-seconde allait être un marqueur important pour l'équipe. "En fin de saison [2017], nous étions plus compétitifs donc j'espère qu'avec les essais hivernaux et le début de saison ici nous allons être encore un peu plus proches", a-t-il déclaré à Melbourne.

"Je pense que Mercedes est toujours l'équipe à battre. Je pense qu'ils sont toujours très rapides. Mais ayons un meilleur début de saison que l'an passé. Et je pense qu'ensuite, assurément, si nous sommes dans la demi-seconde, nous pourrons clairement nous battre sur certaines pistes."

Daniel Ricciardo, de son côté, croit qu'une rentrée solide à Melbourne est essentielle pour que l'équipe concrétise ses ambitions. "En tant qu'équipe, je pense que ça serait immense. Et je pense, si jamais les autres équipes ne sont pas déjà réveillées, que ça va les alerter."

"Je pense que si nous connaissons un solide [début de saison], ce sera une déclaration de foi sur le long terme cette année et cela montrera que nous allons nous battre pour le championnat. Donc, ouais, il serait fantastique de démarrer du bon pied."

Même s'il n'est pas certain de la forme exacte de Red Bull, Mateschitz a confiance dans le fait que la structure de Milton Keynes et son écurie soeur Toro Rosso sont dans un meilleur était qu'il y a un an.

"Je dois admettre qu'au début de l'année passée, nous n'avons pas eu qu'un problème de moteur mais aussi de châssis. Nous avons dû [le] redévelopper pendant la première moitié de saison et avons été compétitifs à partir du milieu d'année."

"Cette saison est différente. Chez Toro Rosso, le moteur Honda tourne comme une horloge, est fiable et, en puissance, est égal à Renault."

"Red Bull a mis en piste une excellente voiture. Le moteur Renault semble avoir un meilleur agrément de conduite et être fiable. Cependant, nous ne savons pas exactement à quel point les données du banc d'essai sont fiables. Globalement, j'imagine que nous sommes plus proches des avant-postes en termes de moteur et de châssis que l'année passée."

source Motorsport.com du 21/03/2018

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
R-ONE_97
Membre d'honneur
Membre d'honneur
PSN : mikzipp
Contrôleur : Logitech G25
Cockpits : Playseat Evolution
Jeux PS3 : GT5 / GT6 / GRID / WRC 3
Jeux PC : TM utd forever <3
Messages : 8800
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 21
http://www.gt6-france.com

Re: Aston Martin Red Bull Racing (2018)

le Mer 21 Mar - 18:09
À part cracher à la gueule de Renault, on entend pas grand chose de la part de RedBull

_________________
Drogué aux sciences et aux sports mécaniques...
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: Aston Martin Red Bull Racing (2018)

le Mer 21 Mar - 18:23
en effet ..on verra bien lors du 1er GP ce que fera cette team

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: Aston Martin Red Bull Racing (2018)

le Sam 31 Mar - 16:47
Red Bull veut le gel des modes moteur entre qualifications et course



Red Bull a appelé la FIA a mettre fin aux "modes fête" en s'assurant que les pilotes de Formule 1 se qualifient et courent avec les mêmes réglages moteur.

L'augmentation significative des performances de Lewis Hamilton pendant la Q3 à Melbourne a mis dans la lumière l'utilisation des modes moteur spéciaux par Mercedes lors des tours qui comptent.

Même si la structure de Brakcley et le Britannique se sont employés à tempérer l'importance de ces réglages dans la pole de Melbourne, Red Bull estime que les circonstances australiennes ont forcé l'Étoile à se dévoiler en utilisant le plein potentiel de son unité de puissance.

"Ils ont été nerveux parce que Bottas s'était accidenté et tout à coup, ils ont mis la pleine puissance", a déclaré Helmut Marko pour Motorsport.com. "Le mode fête, comme nous l'appelons. Ils n'en ont normalement pas besoin ; ils l'ont totalement utilisé et il est évident qu'ils jouent avec nous tous."

"Au début, nous avons été les seuls à nous plaindre, et c'était : 'Red Bull se plaint toujours'. Heureusement, après les qualifications, les autres se sont réveillés et désormais il y a beaucoup de discussions."

"Il y a tellement de choses relativement simples à résoudre, et à rendre plus égales. On pourrait dire qu'il faut faire la course avec le mode avec lequel vous faites les qualifications. Ça serait une solution. Ils pourraient faire ça pour la prochaine course et ensuite ça n'arriverait pas lors de la suivante."

Christian Horner, le directeur de Red Bull Racing, est d'accord sur le fait que geler les modes moteur après les qualifications serait une bonne solution. "On pourrait dire que l'on utilise les mêmes modes moteur pour le week-end", a-t-il expliqué pour Motorsport.com. "C'était une sacrée fête, nous aimerions aller à ce genre de fêtes !"

"On a pu voir ça. En Q1, en Q2, l'année dernière, ils n'ont pris aucun risque, et ensuite ils montaient la puissance en Q3. Évidemment, la marge entre Q2 et Q3 était significative, la piste ne se gomme pas autant."

"En admettant que Max [Verstappen] ait fait une petite erreur, nous aurions dû potentiellement être dans la demi-seconde, probablement ce qu'est l'écart [avec les mêmes modes]. C'est une chose qui devrait être prise en compte, qu'il y a dans les faits un parc fermé, que du moment où vous quittez le garage pour les qualifications, c'est votre mode moteur pour les qualifications et la course. C'est à la FIA de décider, c'est à eux de décider ce qu'ils veulent faire."

La FIA n'a pas prévu d'intervenir

Plus tôt cette année, une Directive technique publiée par la FIA a remis l'attention sur ces questions en insistant sur le fait que les écuries clientes devaient bénéficier des mêmes modes moteur que les structure d'usine.

Cette décision a été encouragée par un lobbying informel de certaines équipes, mais la FIA a indiqué qu'elle ne s'impliquerait pas à moins de recevoir une plainte de la part d'un client.

"Certaines équipes suggéraient qu'elles n'avaient peut-être pas d'unités de puissance égales", a déclaré Charlie Whiting, directeur de course de la FIA, à Motorsport.com. "Quel que soit le 'mode fête', je ne l'ai pas vu écrit dans le moindre document technique !"

"Résumons les choses comment ça : si les clients de Mercedes viennent vers nous et disent : 'Nous avons demandé le mode fête et nous ne l'avons pas', alors nous aurions peut-être quelque chose à dire à ce sujet."

Quand il lui a été demandé si l'imposition de restrictions à partir des qualifications pourrait fonctionner, il a ajouté : "Il y a toute sorte de modes sur ces moteurs, et donc savons très bien qu'ils changent à différents moments durant la course."

source Motorsport.com du 31/03/2018

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
Mikazuki
Membre d'honneur
Membre d'honneur
PSN : Mikazuki_Akai
Contrôleur : G27s//t300rs&addon F1//
Cockpits : Raceroom
Jeux PS4 : BETA GT SPORT F1 2017
Jeux PS3 : Gt6
Jeux PC : Lfs//Pcars//Iracing//Asseto Corsa//F1 2014//ETS2-ATS//Automobilista
Messages : 4759
Date d'inscription : 12/09/2015
Age : 27

Re: Aston Martin Red Bull Racing (2018)

le Sam 31 Mar - 20:09
rien ne les empêche de faire de même..

_________________
Franchement les gars, je méritais de gagner non?
avatar
R-ONE_97
Membre d'honneur
Membre d'honneur
PSN : mikzipp
Contrôleur : Logitech G25
Cockpits : Playseat Evolution
Jeux PS3 : GT5 / GT6 / GRID / WRC 3
Jeux PC : TM utd forever <3
Messages : 8800
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 21
http://www.gt6-france.com

Re: Aston Martin Red Bull Racing (2018)

le Sam 31 Mar - 21:02
C’est Renault qui veut pas ^^

_________________
Drogué aux sciences et aux sports mécaniques...
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: Aston Martin Red Bull Racing (2018)

le Dim 1 Avr - 8:38
si ils veulent faire mieux à l'avenir, Renault (et les autres) devront bien passer par la case 'fête' ....

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: Aston Martin Red Bull Racing (2018)

le Jeu 12 Avr - 7:59
Red Bull s'impatiente face au manque de fiabilité



Avec deux problèmes techniques majeurs rencontrés au fil du week-end de Bahreïn, Red Bull Racing s'impatiente face au manque de fiabilité de sa RB14 à moteur Renault.

Max Verstappen est tombé en panne dès le début des Essais Libres 1 lorsqu'il a perdu toute puissance, alors que Daniel Ricciardo a été contraint à l'abandon au deuxième tour de la course lorsque son groupe propulseur s'est soudainement éteint, probablement à cause d'un problème de batterie. Verstappen ayant jeté l'éponge suite à son accrochage avec Lewis Hamilton, Red Bull est reparti de Bahreïn les mains vides.

L'abandon de Ricciardo a plusieurs conséquences, et pas seulement celle d'un zéro pointé au niveau des points : si sa batterie n'est pas réutilisable, il devra en utiliser une deuxième dès le troisième Grand Prix d'une saison où chaque monoplace a droit à un total de... deux batteries.

"Ce n'est pas la première fois que le problème rencontré par Ricciardo se produit", déclare Helmut Marko, conseiller de Red Bull en sport automobile, pour Motorsport.com. "Que peut-on faire quand on est complètement stoppé par un problème technique ?"

"Et nous avons manqué de chance avec Max, il a subi un tel choc. Cela a brisé la roue, et le différentiel a été endommagé dans l'impact. Nous devons résoudre nos problèmes en qualifications en premier lieu, mais nous avons besoin d'un moteur rapide et fiable."

Même son de cloche du côté de Christian Horner, directeur d'équipe, désabusé après une telle déconvenue : "Cette course est particulièrement frustrante pour nous parce qu'encore une fois, nous avons une voiture très compétitive."

"Perdre Daniel à cause de ce qui ressemble à une défaillance de la batterie, alors que ça se présentait bien pour lui, est extrêmement frustrant. Ce problème de batterie est en cours d'analyse, mais s'il s'agit de la cause principale, c'est la deuxième fois de l'année : une fois en essais de pré-saison, une fois ici. C'est un élément en dehors de notre contrôle."

Red Bull Racing se retrouve à la quatrième place du championnat des constructeurs, derrière McLaren, avec déjà 45 longueurs de retard sur la Scuderia Ferrari.

source Motorsport.com du 11/04/2018

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: Aston Martin Red Bull Racing (2018)

le Jeu 19 Avr - 18:03
Verstappen rappelle Vettel à Red Bull



Max Verstappen semble multiplier les fautes de pilotage ces temps-ci, ce qui n'est pas sans faire ressentir à l'écurie Red Bull un certain déjà vu...

Nous sommes en 2010. Red Bull Racing a dans ses rangs le plus jeune pilote de l'Histoire de la Formule 1 à avoir marqué des points, signé un podium, remporté une victoire. Ces records, qui appartiennent de nos jours à Max Verstappen, sont alors la propriété d'un certain Sebastian Vettel. Ce dernier s'apprête à remporter son premier titre mondial malgré plusieurs incidents qui lui valent le peu enviable surnom de "crash kid" – l'Allemand connaît notamment une collision très controversée avec son coéquipier Mark Webber en tête du Grand Prix de Turquie et élimine la McLaren de Jenson Button dans un crash à Spa-Francorchamps.

Il est difficile de ne pas faire le lien avec les courses mouvementées du prodige néerlandais, impliqué dans deux accrochages avec des Champions du monde lors des deux dernières courses en date, ce qui lui vaut un certain nombre de critiques. Directeur de Red Bull Racing, Christian Horner préfère pour sa part y voir la marque d'un apprentissage légitime.

"Oui, il a commis des erreurs", reconnaît Horner. "Je me rappelle que nous avons eu Sebastian à un stade similaire de sa carrière, il n'était pas rare qu'il commette des erreurs également. Je pense que [Max] aura beaucoup appris. Il utilisera ça à bon escient à l'avenir, lors des prochaines courses. Son talent est une évidence pure, sa courage et son instinct de course ne sont pas en doute. Bien sûr, il a été trop impatient, et il en tirera certainement des leçons, je n'en doute absolument pas."

S'il a affirmé ne pas avoir besoin de "se calmer", Verstappen a présenté ses excuses à Vettel après l'accident qu'il a provoqué à Shanghai, et le quadruple Champion du monde a loué son cadet pour son honnêteté.

"Quand je lui ai parlé après la course, il a levé la main et a présenté ses excuses à Sebastian", poursuit Horner. "Il l'a fait dès qu'ils sont sortis de leurs voitures. J'ai également parlé à Sebastian après la course et il a apprécié que Max lui ait présenté ses excuses."

En Chine, alors que les RB14 étaient chaussées de pneus neufs, Verstappen s'est également fait remarquer par une audacieuse tentative de dépassement sur Lewis Hamilton par l'extérieur dans le rapide virage 7, laquelle s'est achevée hors piste avec la perte de plusieurs places pour le pilote Red Bull. En revanche, Daniel Ricciardo a eu davantage de réussite dans ses manœuvres, se défaisant avec brio de tous ses rivaux pour se propulser vers la victoire.

"Max avait davantage d'adhérence, il s'est retrouvé à l'extérieur à cet endroit-là et a décidé de se maintenir au niveau de Lewis, qui n'allait jamais céder facilement dans ce virage", souligne Horner. "[Lewis] a été plus généreux avec Daniel dans la zone de freinage, mais Daniel n'a pas choisi le même moment que Max pour tenter sa chance."

Éloges pour Ricciardo

En tout cas, le Britannique ne tarit pas d'éloges sur Ricciardo, dont il estime qu'il fait partie des top pilotes de la Formule 1.

"Daniel est désormais un pilote très complet. Il est absolument à son meilleur niveau et je pense qu'il l'est depuis quelques années. Il a trouvé cet équilibre d'expérience et de rapidité. C'est l'un des meilleurs pilotes dans l'art des dépassements, et son jugement est impeccable. Je trouve vraiment qu'il est juste à un stade différent de sa carrière par rapport à Max", conclut Horner.

source Motorsport.com du 19/04/2018

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: Aston Martin Red Bull Racing (2018)

le Lun 30 Avr - 10:06
Red Bull a formellement débuté des discussions avec Honda



Honda et Red Bull ont tenu leur première réunion formelle sur un possible accord de fourniture moteur.

Red Bull, qui utilise actuellement des moteurs Renault, se sert de Toro Rosso pour garder un œil sur le fonctionnement et les progrès de Honda.

Le Dr. Helmut Marko, conseiller de Red Bull, a rencontré le responsable de la compétition de Honda, Masashi Yamamoto, en marge du Grand Prix d'Azerbaïdjan. La réunion de Bakou est la première conversation formelle entre Honda et Red Bull concernant une potentielle fourniture et les conditions de chaque partenaire pour parvenir à un accord.

RBR et le motoriste nippon semblent être heureux de travailler jusqu'à la date butoir du 15 mai pour confirmer un accord moteur, comme le requiert la réglementation de la F1. Cette date n'est pas stricte, elle dépend de l'accord entre la FIA et les motoristes, mais Renault a indiqué qu'il s'en tiendrait à cette deadline concernant la poursuite ou non du partenariat avec Red Bull, qui s'achève en fin de saison.

Renault prévoit une importante évolution en termes de performance pour le Grand Prix du Canada, en juin, ce qui pourrait coïncider avec la prochaine amélioration majeure de Honda. Cela pourrait offrir un point de comparaison clé entre les deux constructeurs au niveau de la performance et du développement, si Red Bull n'a pas signé d'accord d'ici là.

L'alliance entre Red Bull et Renault a permis de remporter quatre titres mondiaux entre 2010 et 2013 mais la relation s'est dégradée depuis l'introduction de la technologie V6 turbo hybride, au point où l'équipe de Milton Keynes s'est mise d'accord avec TAG Heuer pour rebadger ses moteurs. La structure autrichienne n'a remporté que neuf courses depuis 2014.

La victoire de Daniel Ricciardo en Chine cette année a permis à Red Bull de gagner une épreuve avant Mercedes pour la première fois depuis 2013, mais le début de la saison a aussi vu plusieurs défaillances importantes. Ces dernières ont donné du poids aux rumeurs voyant RBR prêt à tenter le pari Honda, l'écurie pouvant de facto bénéficier du statut d'équipe d'usine, une première pour elle depuis 2016 et le retour de Renault comme constructeur.

Honda cherche toujours à améliorer son système de récupération d'énergie et son moteur à combustion interne, mais doit aussi produire un bloc capable de l'emporter. La saison 2018 permet d'entrevoir quelques signes de progrès.

Le meilleur résultat de McLaren-Honda lors des trois années de collaboration fut une cinquième place alors que Toro Rosso a terminé quatrième du second Grand Prix avec la marque japonaise grâce à Pierre Gasly à Bahreïn. Des doutes subsistent malgré tout sur les capacités à court terme de Honda, ce qui a notamment été à l'origine de la fin de la relation avec McLaren.

source Motorsport.com du 30/04/2018

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
Mathu
Administrateur
Administrateur
PSN : MP
Contrôleur : Gamester, DFGT, T300 RS
Cockpits : GT Omega Racing
Jeux PS4 : Gran Turismo Sport, Dirt Rally, Project Cars, Drive Club, TTR, Trackmania Turbo
Jeux PS3 : GT5 Prologue, GT5, GT6, F1 2010, Dirt, Grid, Ferrari Challenge
Messages : 49039
Date d'inscription : 24/05/2011
Age : 132
Localisation : Fukushima
https://www.youtube.com/channel/UCf1J4pzfo0NMo0gvCmg2L9g

Re: Aston Martin Red Bull Racing (2018)

le Lun 30 Avr - 13:15
Il serre à quoi alors le partenariat avec Aston Martin ?

_________________
Palmarès championnats, TCM, courses Scuderia et SGT6Fr :
Like a Star @ heaven 267 courses : 140 victoires / 86x 2eme / 25x 3eme / 251 podiums / 10x 4eme / 3x 5eme / 4x 6eme
Like a Star @ heaven 128 qualifications : 61 poles
Like a Star @ heaven 21 championnats : 16 titres / 5x 2eme
Like a Star @ heaven 4 championnats team : 4 titres

Titres : GT5 Fantastics, Wec S2(+Team), GTWC(+Team), SGTC(+Team), Multi-catégories, SRBC(+Team), Gran Tourisme, Gran Tourisme S2, TCM S1, TCM S2, Multi-catégories S2, TCM S4, Red Bull Junior, Sun Cup, TCM S5, Vad'Or 2016
2eme: Wec S1, Kart Furieux, Constructeurs, TCM S3, TCM S6
Like a Star @ heaven Finaliste GT Academy 2013, Team "l'équipe".

avatar
R-ONE_97
Membre d'honneur
Membre d'honneur
PSN : mikzipp
Contrôleur : Logitech G25
Cockpits : Playseat Evolution
Jeux PS3 : GT5 / GT6 / GRID / WRC 3
Jeux PC : TM utd forever <3
Messages : 8800
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 21
http://www.gt6-france.com

Re: Aston Martin Red Bull Racing (2018)

le Lun 30 Avr - 14:29
À avoir leur nom sur l’aileron arrière Héhé

Mais Aston ne fait pas de moteur. Je pense que si ils s’engagent en F1, ils seront motorisés par Cosworth
Mais c’est couru d’avance que RedBull va quitter Renault en 2019

_________________
Drogué aux sciences et aux sports mécaniques...
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: Aston Martin Red Bull Racing (2018)

le Lun 30 Avr - 15:30
oui RB a commencé à parlementer avec Honda ... c'est pas pour rien ...

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
Mathu
Administrateur
Administrateur
PSN : MP
Contrôleur : Gamester, DFGT, T300 RS
Cockpits : GT Omega Racing
Jeux PS4 : Gran Turismo Sport, Dirt Rally, Project Cars, Drive Club, TTR, Trackmania Turbo
Jeux PS3 : GT5 Prologue, GT5, GT6, F1 2010, Dirt, Grid, Ferrari Challenge
Messages : 49039
Date d'inscription : 24/05/2011
Age : 132
Localisation : Fukushima
https://www.youtube.com/channel/UCf1J4pzfo0NMo0gvCmg2L9g

Re: Aston Martin Red Bull Racing (2018)

le Mar 1 Mai - 0:50
C'est débile..

_________________
Palmarès championnats, TCM, courses Scuderia et SGT6Fr :
Like a Star @ heaven 267 courses : 140 victoires / 86x 2eme / 25x 3eme / 251 podiums / 10x 4eme / 3x 5eme / 4x 6eme
Like a Star @ heaven 128 qualifications : 61 poles
Like a Star @ heaven 21 championnats : 16 titres / 5x 2eme
Like a Star @ heaven 4 championnats team : 4 titres

Titres : GT5 Fantastics, Wec S2(+Team), GTWC(+Team), SGTC(+Team), Multi-catégories, SRBC(+Team), Gran Tourisme, Gran Tourisme S2, TCM S1, TCM S2, Multi-catégories S2, TCM S4, Red Bull Junior, Sun Cup, TCM S5, Vad'Or 2016
2eme: Wec S1, Kart Furieux, Constructeurs, TCM S3, TCM S6
Like a Star @ heaven Finaliste GT Academy 2013, Team "l'équipe".

avatar
R-ONE_97
Membre d'honneur
Membre d'honneur
PSN : mikzipp
Contrôleur : Logitech G25
Cockpits : Playseat Evolution
Jeux PS3 : GT5 / GT6 / GRID / WRC 3
Jeux PC : TM utd forever <3
Messages : 8800
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 21
http://www.gt6-france.com

Re: Aston Martin Red Bull Racing (2018)

le Mar 1 Mai - 9:08
C’est vrai que c’est bizarre comme façon de faire mais c’est redbull, prétentieux et cash

_________________
Drogué aux sciences et aux sports mécaniques...
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: Aston Martin Red Bull Racing (2018)

le Mer 2 Mai - 17:05
Nouvelles discussions en vue pour Red Bull et Honda à Barcelone



Red Bull et Honda vont tenir de nouvelles discussions en marge du Grand Prix d'Espagne dans l'optique d'une fourniture moteur pour la saison 2019 de Formule 1.

Comme l'a révélé Motorsport.com, la structure de Milton Keynes et le motoriste japonais se sont rencontrés pour la première fois à ce sujet en Azerbaïdjan. Helmut Marko, conseiller de Red Bull en sport automobile, y a discuté avec Masashi Yamamoto, directeur de la compétition chez Honda, pour dessiner une ébauche des négociations à venir.

Cette conversation semble avoir été assez encourageante pour avancer dans les discussions lors de la prochaine course, à Barcelone, où Yamamoto sera également présent. Des sources indiquent que les deux parties souhaitent ardemment qu'un accord soit trouvé pour 2019.

Le Grand Prix du Canada pourrait jouer un rôle clé dans la décision de Red Bull, puisque Renault – motoriste actuel de l'écurie – et Honda vont tous deux y apporter des évolutions. Les performances de la RB14 ainsi que de la Toro Rosso STR13 à moteur Honda ce week-end-là pourraient donc faire pencher la balance dans un sens ou dans l'autre. Sans s'avancer sur le sujet, Red Bull le laisse clairement entendre.

"Nous sommes très satisfaits du partenariat avec Toro Rosso", déclare Marko pour Motorsport.com. "La fiabilité a déjà fortement progressé. Quant aux performances, nous attendrons la prochaine évolution."

Renault avait cependant demandé à Red Bull de prendre une décision avant le 15 mai, et on ne sait pas comment la marque française réagira si rien n'est acté à ce moment-là.

Fukuzumi chez Toro Rosso ?

Même si Honda ne compte apparemment pas investir financièrement dans un projet avec Red Bull de la même manière que chez McLaren, la compagnie japonaise compte bien en profiter pour hisser un de ses jeunes pilotes en Formule 1, probablement chez Toro Rosso.

Pourrait-il s'agir de Nirei Fukuzumi ? Troisième du championnat GP3 l'an passé, le Japonais compte actuellement 21 points de Super Licence mais perdra les trois unités inscrites en 2015 pour la saison prochaine, puisque ce sont les trois saisons précédentes qui sont prises en compte.

Il se doit donc de finir dans le top 4 de la Formule 2 cette année ; il lui sera difficile de signer un résultat suffisant en Super Formula, où il court également mais manquera trois des huit courses en raison de clashs de date avec la F2.

source Motorsport.com du 02/05/2018

_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur
PSN : guy3838
Contrôleur : pad
Cockpits : la chaise
Jeux PS4 : GT
Jeux PS3 : GT
Jeux PC : aucun
Messages : 45025
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Re: Aston Martin Red Bull Racing (2018)

le Lun 14 Mai - 15:11
Jake Dennis, invité surprise des tests F1



Red Bull Racing vient de confirmer Jake Dennis au volant de sa RB14 pour les essais de Barcelone ce mercredi, avec Max Verstappen dans le baquet la veille.

Pilote de développement Red Bull sur le simulateur – un rôle de pilote de développement au sens propre du terme –, Jake Dennis va pouvoir assurer la corrélation entre l'outil de simulation et la piste. Ce sera sa première véritable journée d'essais en Formule 1 ; il avait effectué quelques tours au volant de la McLaren MP4-26 en 2013 après avoir remporté le McLaren Autosport BRDC Award 2012.

Gravissant les échelons des formules de promotion grâce au soutien de la structure Racing Steps Foundation, qui soutient des jeunes talents britanniques, Dennis a remporté le championnat Intersteps outre-Manche dès sa première campagne en monoplace en 2011, puis la FR2.0 NEC l'année suivante. Il a ensuite brillé en F3 Europe, troisième du championnat en 2015, puis en GP3 Series, où il s'est classé quatrième en 2016.

Depuis lors, l'Anglais court dans divers championnats de GT, principalement en Blancpain. Il a également participé aux 24 Heures du Mans 2016 chez G-Drive, avec un abandon à la clé.

source Motorsport.com du 14/05/2018


_________________
remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
en retraite depuis la fin mars 2014
Contenu sponsorisé

Re: Aston Martin Red Bull Racing (2018)

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum