Prologue 2018

Aller en bas

Prologue 2018

Message par guy3865 le Jeu 5 Avr - 16:19

Toyota a la fiabilité en tête pour conjurer le sort au Mans



Le constructeur japonais fait face à un défi différent cette année, étant le seul constructeur officiellement engagé en LMP1. De quoi revoir la manière d'aborder le Prologue.

B.D., Circuit Paul Ricard - Toyota est arrivé au Castellet avec ses deux TS050 Hybrid cette semaine dans un décor qui a changé. Non, les infrastructures du Circuit Paul Ricard ne sont pas méconnaissables, mais la concurrence autour du constructeur japonais est elle bien différente de ce qu'elle était il y a deux ans, lors de la dernière tenue du Prologue dans le Sud de la France.

À l'époque, Audi et Porsche entouraient encore Toyota à l'aube d'une lutte de haut vol en LMP1. On le sait, les deux marques allemandes s'en sont allées, et le WEC a fait sa mue : mise en place de la Super Saison 2018-2019 et ajustement de la réglementation LMP1 pour favoriser le retour d'équipes indépendantes.

La force de frappe de Toyota reste celle d'un constructeur, ce qui en fait légitimement le grandissime favori pour la saison qui s'ouvrira le mois prochain à Spa-Francorchamps. Cependant, la firme nipponne n'a pas hésité à revoir son approche, à la fois pour s'adapter à ce nouveau paysage mais également pour atteindre son objectif perpétuel : remporter les 24 Heures du Mans.

"La réglementation cette année nous offre un défi comme aucun autre", prévient Rob Leupen, directeur de Toyota Gazoo Racing. "Nous avons démontré depuis 2012 que que notre motorisation hybride délivrait de véritables performances et des bénéfices efficients. Désormais, nous devons être plus efficients que jamais pour battre nos rivaux en LMP1, qui ont significativement plus d'énergie, plus de débit de carburant et moins de poids. Nous grandissons grâce à des défis comme celui-ci, car ils nous poussent à faire des voitures encore meilleures. Mais nous ne devons pas faire d'erreur, nous détestons perdre donc notre objectif ne pourrait pas être plus clair : la victoire au Mans et le titre en WEC."

Des évolutions, pas de révolution

L'autre nouveauté chez Toyota n'est autre que l'arrivée de Fernando Alonso dans ses rangs, mais l'Espagnol n'est pas présent en cette fin de semaine sur le Circuit Paul Ricard, Grand Prix de Bahreïn de Formule 1 oblige. C'est sans lui, mais également sans Kamui Kobayashi et Kazuki Nakajima, tous les deux retenus en Super GT, que le travail sur les TS050 Hybrid va s'affiner.

Le programme sera confié à Mike Conway, José-Maria López et Sébastien Buemi, secondés exceptionnellement par Anthony Davidson et Alexander Wurz. Avant ce rendez-vous du Castellet, la TS050 Hybrid a déjà plusieurs fois limé le bitume, alors qu'elle a peu changé depuis la fin de saison dernière.

"Contrairement aux années précédentes, les évolutions sur notre voiture 2018 sont limitées", confirme le directeur technique Pascal Vasselon. "En plus des améliorations pour la fiabilité du groupe propulseur, nous avons fait évoluer le système de refroidissement et développé la carrosserie avec notre homologation 2017."

L'objectif d'une fiabilité proche de la perfection – hors d'atteinte, et Toyota en sait quelque chose – est le leitmotiv dans les rangs du constructeur avec l'idée fixe de conjurer le sort en juin prochain dans la Sarthe.

"En termes de performance pure, ces quatre dernières années nous avions une voiture suffisamment rapide pour gagner Le Mans à trois reprises, sans problèmes fondamentaux de fiabilité", rappelle Pascal Vasselon. "Toutefois, nous avons échoué à chaque fois, donc nous devions faire quelque chose. Au Mans, on peut s'attendre à ce que 30 à 40% des circonstances de course soient hors de notre contrôle : c'est à la fois la beauté et l'horreur du Mans."

"Nous avons donc largement modifié la manière dont nous nous préparons pour la course cette année, en non concentrant davantage sur des situations de course non conventionnelles. Nous devons en permanence nous améliorer, et il y avait une marge de progression pour atteindre nos objectifs évidents."

source Motorsport.com du 05/04/2018

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44635
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue 2018

Message par guy3865 le Jeu 5 Avr - 16:21

Manor officialise deux nouveaux pilotes en LMP1



Les effectifs n'affichent pas encore complet chez Manor, mais ce sera bientôt le cas.

B.D., Circuit Paul Ricard - À la veille du Prologue du WEC au Castellet, l'équipe sino-britannique a officialisé l'arrivée de deux pilotes, bouclant par la même occasion l'équipage de la Ginetta G60-LT-P1 #5.

Déjà confirmé, le pilote d'usine Ginetta Charlie Robertson va être rejoint par son compatriote Dean Stoneman, 27 ans, ainsi que par le Français Léo Roussel, 22 ans.

Dean Stoneman a réalisé la majeure partie de sa carrière en monoplace jusqu'à présent, y compris en appartenant au giron Red Bull, avant de se tourner vers d'autres destinées suite à son passage par le GP2 en 2016. Après l'Indy Lights et le GT en Blancpain, le Britannique va découvrir l'Endurance.

Devenu en 2014 le plus jeune pilote à prendre le départ des 24 Heures du Mans, Léo Roussel va certes débuter en LMP1 mais peut s'appuyer sur une expérience déjà solide en prototype, puisqu'il a longtemps évolué en LMP2 avec le Pegasus Racing avant de rouler sous les couleurs de G-Drive.

Suite à cette annonce, on connaît désormais cinq des six pilotes Manor pour la Super Saison du WEC. Sur la #6, les deux pilotes britanniques Oliver Rowland et Alex Brundle feront équipe, tandis qu'un dernier nom doit encore être officialisé. Robert Kubica avait refusé l'opportunité après des essais privés réalisés avec Manor, se concentrant sur son programme F1 avec Williams.

source Motorsport.com du 05/04/2018

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44635
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue 2018

Message par guy3865 le Jeu 5 Avr - 16:24

Prologue du WEC, mode d'emploi



Après une infidélité au tracé varois l'an dernier pour des préparatifs qui s'étaient déroulés à Monza, le Prologue du WEC retrouve cette année son berceau du Circuit Paul Ricard.

B.D., Circuit Paul Ricard - Deux jours durant, les concurrents du Championnat du monde d'Endurance vont pouvoir profiter d'un roulage visant à affiner les préparatifs en vue de l'ouverture de la saison, prévue le mois prochain à Spa-Francorchamps. Cette séance d'essais officielle intervient également à deux mois du grand rendez-vous des 24 Heures du Mans.

35 autos en piste

Au total, c'est un plateau de 35 autos qui est réuni au Castellet, réparties dans les quatre catégories habituelles du WEC : on en compte 9 en LMP1, 7 en LMP2, 10 en LMGTE Pro et 9 en LMGTE Am.

Les équipes sont libres de répartir leurs équipages comme elles l'entendent, y compris lorsque deux voitures sont alignées. C'est notamment le cas chez Toyota, où les pilotes en piste seront amenés à prendre le volant des deux TS050 Hybrid en fonction du programme défini par le constructeur nippon.

Une longue ligne droite pour l'aéro

Le Paul Ricard proposant de multiples configurations, le WEC a opté pour l'utilisation du tracé long de 5,791 km. Il s'agit de la piste sans chicane dans la longue ligne droite du Mistral, à la fin du deuxième secteur, entre les virages 7 et 8. Rien d'étonnant puisque cette ligne droite longue de 1,8 km permettra de réaliser de précieux tests aérodynamiques.

Trente heures non-stop

Dans les faits, il n'y aura qu'une seule séance officielle lors de ce Prologue, puisque les organisateurs ont souhaité offrir l'opportunité d'une simulation de 30 heures aux concurrents qui le souhaitaient. La piste sera déclarée ouverte vendredi 6 avril à 10 heures, tandis que le drapeau à damier s'abaissera samedi 7 avril à 16 heures.

Néanmoins, les équipes souhaitant rouler en nocturne devaient faire part de leur choix en amont. Sur les 35 autos présentes, seules 13 seront toujours en piste entre vendredi 18 heures et samedi 9 heures : Toyota Racing avec une seule TS050, Rebellion Racing, ByKolles Racing, SMP Racing en LMP1 ; BMW, Porsche et Aston Martin en GTE Pro. Aucune LMP2 ne prendra part au roulage nocturne.

De bonnes conditions

La journée de vendredi s'annonce idéale sur le plateau du Castellet, puisque le soleil devrait être au rendez-vous tandis que le mercure viendra flirter avec la vingtaine de degrés. Les conditions devraient malheureusement se dégrader dans la nuit et pour la journée de samedi : le ciel se chargera de nuages et quelques précipitations pourraient faire leur apparition.

source Motorsport.com du 05/04/2018

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44635
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue 2018

Message par guy3865 le Jeu 5 Avr - 20:08

Toyota utilisera son kit aéro Le Mans à Spa



Seul constructeur engagé en LMP1 pour la Super Saison, Toyota préparera les 24 Heures du Mans avec le même kit aéro lors des 6 Heures de Spa-Francorchamps.

B.D., Circuit Paul Ricard - Toyota a choisi d'utiliser son kit aérodynamique à faibles appuis lors de la manche d'ouverture de la Super Saison du WEC, à Spa-Francorchamps au début du mois de mai. Le constructeur japonais appuie cette décision sur les constatations établies l'an passé sur le toboggan des Ardennes, où trois TS050 Hybrid avaient alors été alignées : deux avec le kit à forts appuis, une avec le kit typé Le Mans.

Selon Pascal Vasselon, directeur technique de Toyota, le choix du kit Le Mans apparaît désormais comme une évidence, sur la base des données récoltées en 2017, d'autant que cela permettra de préparer l'échéance de juin dans la Sarthe.

"L'année dernière, nous avions deux voitures avec des appuis élevés et une voiture avec de faibles appuis, et cette dernière avait fait le meilleur chrono [du week-end]", rappelle le Français en faisant référence au tour bouclé en 1'53"658 par Stéphane Sarrazin lors des qualifications. "C'est une bonne préparation pour les pilotes de s'habituer aux faibles appuis et de finaliser la validation de la carrosserie."

Toyota aborde une saison qui s'annonce très différente des précédentes, pas seulement dans son format sur un an et demi, mais face à une concurrence qui a changé et qui est orpheline de Porsche. Face à des équipes privées aux moyens bien différents, la firme nippone ne néglige pas pour autant ses préparatifs.

Ce week-end, à l'occasion du Prologue du WEC sur le Circuit Paul Ricard, Toyota mettra en piste ses deux kits aérodynamiques. La version typée Le Mans évoluera lors de la séance nocturne, dans la nuit de vendredi à samedi, au milieu d'une simulation complète de 30 heures, aux mains des cinq pilotes présents au Castellet (Buemi, Conway, López, Wurz et Davidson).

Le kit à forts appuis de Toyota ne fera ses débuts en compétition qu'en août prochain, à l'occasion des 6 Heures de Silverstone, troisième manche de cette Super Saison.

source Motorsport.com du 05/04/2018

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44635
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue 2018

Message par guy3865 le Sam 7 Avr - 11:01

Rebellion découvre la R13 avant de penser à chatouiller Toyota



Le Prologue du WEC est un événement d'importance pour l'écurie suisse, qui découvre le prototype conçu par ORECA spécifiquement pour son retour en LMP1.

B.D., Circuit Paul Ricard - La mise en place du nouveau programme LMP1 de Rebellion Racing s'est faite ces derniers mois avec des délais très courts. Après un passage en LMP2 l'an passé, avec le titre à la clé, la structure suisse a confié la conception et la construction d'un nouveau prototype à ORECA, qui a fait parler toute son expérience pour tenir les premiers objectifs fixés.

Le tout début de l'Histoire

Pour le moment, une seule des deux autos est prête, et elle a pu boucler ses premiers tours de roue en début de semaine avant de rejoindre ce week-end le plateau du Prologue. Depuis ce vendredi matin, ce sont les trois pilotes de l'équipage #1 qui se chargent des premiers essais sur le Circuit Paul Ricard : Neel Jani, André Lotterer et Bruno Senna. Ils passeront le relais à l'équipage de la future #3 pour la journée de samedi : Gustavo Menezes, Thomas Laurent et Mathias Beche.

"La voiture a juste été posée sur ses quatre roues lundi soir", confirme Hugues de Chaunac, président d'ORECA. "Elle n'a fait que quatre tours pour vérifier si tout était OK. Cette séance d'essais aujourd'hui et demain est une véritable première séance d'essais. C'est là qu'on va découvrir la voiture, découvrir les différents petits problèmes que l'on peut avoir à tous les niveaux, sur les suspensions, les freins, ce qui chauffe, ce qui ne chauffe pas, etc. Il n'y a donc pas du tout d'attente sur les performances de la voiture pendant ces deux jours. C'est vraiment notre première séance d'essais, une première séance de roulage."

Enchaîner les tours pour apprendre vite est ainsi primordial, et c'est ce qui semble se dérouler sans trop d'ennuis jusqu'à présent. À 15 heures ce vendredi, après cinq heures de roulage, la R13 avait bouclé 57 tours, tout en détenant le huitième chrono, à six secondes de la Toyota de tête. Sur un événement tel que le Prologue, titiller le chronomètre n'est de toute façon pas l'objectif premier. Rebellion doit travailler pour récolter un maximum de données et s'assurer une courbe de progression constante tout au long des douze mois à venir.

Avoir le meilleur proto non hybride

Sur le plan des résultats, Rebellion et son partenaire ORECA se fixent une feuille de route qui s'éclaircit, et pour laquelle on sent se dessiner l'objectif ultime : les 24 Heures du Mans 2019. D'ici-là, l'équipe privée veut déjà s'assurer d'être la meilleure des LMP1 non hybrides.

"Pour ce championnat, cette Super Saison, l'objectif est de progresser sur toute l'année", insiste Hugues de Chaunac. "Je pense que l'on sera bien plus prêts pour l'épreuve du Mans 2019 que 2018, car Le Mans 2018 arrive très, très vite. Mais pour moi, le critère et la référence, c'est surtout de progresser tout au long de l'année, puis après d'essayer d'être la meilleure non hybride. C'est le premier objectif, il faut être la meilleure non hybride. Dans tous les cas, on attaque ce projet avec humilité mais par contre avec une volonté et une motivation énorme. On sait qu'on a encore beaucoup de chemin à faire."

Ensuite, et seulement après avoir atteint ce premier objectif, Rebellion pourra commencer à rêver d'ambitions plus grandes, avec l'intention non dissimulée de venir embêter Toyota, seul constructeur engagé en LMP1 avec un prototype hybride.

"On sait aussi que Toyota face à nous, sur le papier, c'est forcément une écurie qui a beaucoup, beaucoup de potentiel et qui doit gagner le championnat mais aussi les 24 Heures du Mans", rappelle Calim Bouhadra, vice-président de Rebellion. "Mais nous, on ne veut pas être que le grain de sable qui vient enrayer l'engrenage d'une machine japonaise, on a envie d'arriver avec une voiture qui est bien née. La R13 est née, elle va être compétitive avec son moteur Gibson et un package unique. C'est pour moi la formule idéale pour combattre et battre nos amis japonais, on l'espère, car Le Mans reste Le Mans avec son Histoire pleine de surprises."

source Motorsport.com du 06/04/2018

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44635
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue 2018

Message par guy3865 le Sam 7 Avr - 11:03

Toyota mène le Prologue devant des privés en tir groupé



Les deux Toyota TS050 Hybrid occupent logiquement la tête du Prologue après six heures de roulage. La simulation de 30 heures a débuté vendredi matin à 10 heures sur le Circuit Paul Ricard, et s'achèvera samedi après-midi.

B.D., Circuit Paul Ricard - Les deux prototypes japonais, qui permettent notamment de tester les deux kits aérodynamiques, se sont quasi immédiatement hissés au sommet de la hiérarchie, essentiellement aux mains de Mike Conway et Sébastien Buemi. Les chronos se sont successivement améliorés, dans des conditions atmosphériques idéales dans le sud de la France. Toyota a profité de la montée du mercure dans l'après-midi, autour des 18°C, pour signer une marque de 1'32"662. Rappelons que les concurrents du WEC utilisent ce week-end la configuration du tracé sans chicane dans la ligne droite du Mistral.

Si l'on attendait la firme nippone à ce niveau dans la hiérarchie, les yeux étaient rivés sur les nouveaux-venus du LMP1, tous privés. Longtemps, c'est Manor qui a occupé la place de "meilleur des autres" derrière l'ogre Toyota, avant que SMP Racing ne vienne placer ses deux BR1 aux troisième et quatrième rangs.

L'écart chronométrique entre la SMP #11 et la Toyota de tête se chiffre à 5"4. Il reste difficile de savoir s'il s'agit de l'écart réel qui séparera les deux LMP1 hybrides des non hybrides, tant le Prologue est avant tout une séance d'essais privés grandeur nature et non une chasse au chronomètre.

"Je pense que quelques écuries pourraient aller plus vite et ne montrent pas tout, ce qui est normal", nous a d'ailleurs confié Dominik Kraihamer, pilote ByKolles. "C'est dur à dire. Je sais ce que nous on peut encore faire, je ne peux pas le dire. On peut encore gagner du temps et aller plus vite. On sait comment trouver les solutions pour ça. Je pense que ce sera très serré. Toyota aura peut-être cinq à six secondes d'avance au Mans, et après ce sera plutôt serré, ce qui me semble super, ce serait parfait."

Derrière les deux Toyota – qui ont déjà approché les 300 tours parcourus –, et les deux SMP Racing, on retrouve la Rebellion R13. Fraîchement sortie des ateliers d'ORECA, la nouvelle auto tient déjà son rang avec un déficit qui est actuellement inférieur de six secondes par rapport à la plus rapide des Toyota. On retrouve ensuite la troisième BR1, celle de DragonSpeed, puis la seule Ginetta en piste du côté de Manor.

ByKolles ferme pour le moment la marche du LMP1 à 7"2 du meilleur temps, mais on notera que la CLM P1/01, réputée fragile, a franchi allègrement la barre des 100 tours en fin d'après-midi.

Belles promesses en LMP2

Dans la catégorie LMP2, DragonSpeed s'est installé en tête dans la matinée, avant d'en être délogé par l'ORECA du TDS Racing, alors aux mains de Matthieu Vaxiviere. Pastor Maldonado s'est finalement chargé de ramener DragonSpeed en tête de classement dans les dernières minutes. Le trio de tête est complété par Alpine, mais on constate surtout le niveau de concurrence très élevé pour ce plateau, puisque très longtemps, six des sept équipages se sont tenus dans la même seconde.

"On se répartit un peu le boulot de manière équitable", nous explique Pierre Thiriet du côté d'Alpine. "Quand on teste quelque chose, c'est toujours de le valider avec les autres pilotes. L'idée est d'avoir une voiture qui soit fiable et performante pour la course, pas de faire une voiture pour les qualifs, même s'il faut être performant en qualifs. Ça se joue sur un minimum de deux relais, donc il faut une voiture qui tienne les deux relais. On va travailler sur les nouveaux pneumatiques, il faut les découvrir aussi. On va essayer différentes voies de travail."

En LMGTE Pro, c'est Porsche qui émerge en tête devant les deux Ford GT puis la voiture sœur. Viennent ensuite Ferrari AF Corse et Aston Martin, tandis que BMW est pour le moment en retrait.

Le meilleur temps du LMGTE Am est pour le moment détenu par le Dempsey-Proton Racing.

Les 13 autos inscrites pour le roulage nocturne vont poursuivre leur programme tout au long des prochaines heures, avec de probables aménagements horaires. Dès samedi à 9 heures, l'ensemble du plateau sera à nouveau réuni, jusqu'à la présentation du drapeau à damier à 16 heures.

source Motorsport.com du 06/04/2018

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44635
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue 2018

Message par guy3865 le Sam 7 Avr - 11:07

Le LMP2 garde de beaux jours devant lui en WEC



Ils seront sept à livrer bataille dans la catégorie à l'occasion de la Super Saison. Si l'effectif s'est réduit, il n'en reste pas moins de qualité et ne perd pas en intérêt : TDS Racing et Alpine peuvent en témoigner !

B.D., Circuit Paul Ricard - Il y a un an, dans le temple de la vitesse de Monza, le monde de l'Endurance découvrait des prototypes LMP2 nouvelle génération, beaucoup plus rapides que les précédents. La beauté du plateau avait été louée, à juste titre, portée quelques semaines plus tard par l'extraordinaire performance du Jackie Chan DC Racing aux 24 Heures du Mans, avec une deuxième place au général et un double podium derrière Porsche.

Douze mois plus tard, les machines du LMP2 n'ont pas pris une ride, bien au contraire. En revanche, le plateau a évolué : les troupes se sont divisées entre ceux qui ont fait le pas vers le LMP1 – Rebellion, Manor, SMP, DragonSpeed –, ceux qui ont privilégié l'engagement en ELMS, et ceux qui sont restés fidèles au WEC (parfois avec un double programme P1/P2).

Un plateau de pilotes plus homogène ?

Les ajustements réglementaires de la catégorie LMP1 n'y sont pas étrangers, et laissaient craindre un plateau LMP2 réduit comme peau de chagrin au niveau mondial. Finalement, ils seront sept au départ de la Super Saison, huit même à Spa-Francorchamps avec la pige annoncée de G-Drive, et si les effectifs ont fondu, l'intérêt ne s'est pas envolé. La bagarre devrait être belle, et peut-être même plus équilibrée !

"Je trouve qu'il y a un petit peu plus d'homogénéité au niveau des équipages", estime François Perrodo, impliqué dans le projet du TDS Racing. "Pas mal de pilotes ont franchi le pas du LMP1 privé et du coup, en tout cas de mon point de vue d'amateur, on revient un peu plus à l'esprit Pro/Am du LMP2. Au niveau des équipages, les quatre ou cinq de tête l'an dernier c'était du totalement pro, avec des petites jeunes, ce qui est légitime car la réglementation le permet. Mais c'est vrai que pour nous, c'était vraiment compliqué."

Le Français partage à nouveau son baquet avec Matthieu Vaxiviere, tout en accueillant une pointure de l'Endurance en la personne de Loïc Duval, venu prendre la succession d'Emmanuel Collard. "C'est davantage possible à chaque course de faire un podium", estime Vaxiviere, heureux de rempiler avec un programme similaire à celui de l'année passée. "Il y a un peu moins de haut niveau, et dans le même temps on a un package plus complet de notre côté, donc on peut clairement faire quelque chose cette année."

Une belle foire d'empoigne au Mans !

L'an dernier, l'omniprésence d'ORECA en Championnat du monde n'avait pas manqué d'attiser certaines critiques. Le châssis français sera de nouveau le mieux représenté en 2018-2019, mais il aura tout de même face à lui la Ligier JSP P217 de Larbre Compétition et la Dallara P217 du Racing Team Nederland.

La catégorie reste également la demeure d'Alpine, qui engage toujours un châssis ORECA rebadgé, avec une seule voiture. Avant de saisir l'opportunité offerte par la structure française, Pierre Thiriet ne cache pas avoir eu quelques hésitations, avant de finalement se laisser assez facilement convaincre.

"Je pense qu'il y a encore des beaux équipages cette année", note celui qui évoluait l'an passé chez G-Drive. "Numériquement, on est moins nombreux, mais il y a quand même de belles équipes. Ce sera un championnat super disputé. C'est un peu ce qui me faisait hésiter : je me disais que si c'était pour rouler à trois voitures en P2, ce n'était pas super intéressant. Ce qui est intéressant, c'est la bagarre. Malgré tout, il y a eu des équipes intéressées, de belles équipes, avec de beaux équipages, ça va être intéressant. Et puis au Mans, les deux championnats se regroupent donc ce sera très disputé."

En effet, en accueillant des concurrents de l'ELMS, les rangs du LMP2 se gonfleront de 13 unités supplémentaires, offrant alors ce qui promet d'être une sacrée bagarre entre les vingt concurrents au départ dans la catégorie (9 Ligier, 8 ORECA, 3 Dallara).




source Motorsport.com du 07/04/2018

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44635
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue 2018

Message par guy3865 le Sam 7 Avr - 11:09

Où en est ByKolles avec sa LMP1 taillée pour Le Mans ?



L'écurie autrichienne est de nouveau au rendez-vous du FIA WEC, mais entend bien franchir un cap avec un prototype capricieux mais qui ne demande qu'à s'exprimer dans les longues lignes droites au Mans !

B.D., Circuit Paul Ricard - Seul représentant du LMP1 privé l'an dernier suite au passage de Rebellion Racing en LMP2, ByKolles retrouve ses concurrents historiques cette année, mais pas seulement. La catégorie reine de l'Endurance a fait le plein d'équipes indépendantes grâce à l'ajustement de la réglementation pour ne pas laisser Toyota seul.

Dès l'an dernier, la structure de Colin Kolles avait choisi de ne participer qu'au début de saison, avant de se lancer dans un fastidieux programme d'essais pour développer au mieux la CLM P1/01 à moteur Nissan. Les roulages se sont enchaînés, y compris cet hiver, pour franchir un cap avec ce prototype à la fiabilité réputée fragile et aux difficultés de passage en courbe reconnues.

Pendant l'hiver, outre des évolutions aérodynamiques, ByKolles a également travaillé avec Michelin pour trouver le bon composé pneumatique qui équipera les LMP1 non hybrides : les mêmes pneus pour tout le monde et pour toute la Super Saison, tandis que Toyota dispose de gommes différentes pour sa TS050 hybride en raison des charges différentes exercées et des quatre roues motrices.

Des progrès sur l'aéro

Pour le moment, ByKolles n'a pas encore défini son équipage pour le WEC et les 24 Heures du Mans, mais s'appuie sur plusieurs pilotes lors du Prologue au Castellet autour d'Oliver Webb, seul confirmé à ce jour. Dominik Kraihamer, qui connaît bien l'équipe et la voiture, est de ceux-ci. Et il a pu découvrir un proto qui a évolué dans le bon sens au cours des six derniers mois.

"Ce qu'ils ont fait en termes d'aéro est vraiment une amélioration, mais il faut trouver la fenêtre dans laquelle ça fonctionne. Ce n'est pas aussi simple que de dire que l'on a des nouvelles pièces", constate le pilote autrichien avant de décrire à Motorsport.com une auto qui lui paraît aujourd'hui "plus stable". "Elle a plus de grip partout", ajoute-t-il. "Il y a deux grandes différences : les pneus et un changement mécanique qui nous aide à plonger un peu mieux dans les virages."

Une auto plus stable et qui se comporte un peu mieux dans les courbes, mais dont on ne refera pas la nature : la CLM P1/01 est bâtie pour les circuits à haute vitesse et plus particulièrement pour le tracé des 24 Heures du Mans. L'objectif est assumé, tout comme la recherche de compromis pour les pistes à caractère plus sinueux.

"On a plus d'appui que l'année dernière, c'est une certitude", assure Kraihamer. "Au Mans, on était bien en performances [en 2017], mais sur les circuits normaux ça ne marchait pas du tout. C'était en raison d'un manque d'appui, ce qui a changé. C'est un point intéressant et important. Ils ont pas mal travaillé là-dessus."

"Dans le design de base, la voiture est faite pour Le Mans, elle est construite pour les circuits à haute vitesse. Mais on essaie de trouver quelque chose qui marche aussi sur les circuits moins rapides. Avec ce qu'on a aujourd'hui, on sera pas trop mal à Spa-Francorchamps. Je pense qu'à Fuji ça devrait pas mal marcher aussi ; ce sera un peu plus difficile à Shanghai. Mais ça reste une voiture pour des circuits avec peu d'appui."

L'intégration du moteur a été revue

Les faits ne contrediront pas les propos de Dominik Kraihamer, quand on se souvient du joli rythme affiché par ByKolles l'an dernier au Mans. L'Histoire s'était malheureusement arrêtée très vite, la faute à un manque de fiabilité qui pourrit la vie de l'équipe autrichienne. Nismo a travaillé sur le moteur pour remédier à une partie des ennuis, mais ces derniers provenaient essentiellement de l'intégration du bloc dans la voiture.

"Pendant l'hiver, on a eu très peu de problèmes", note Kraihamer. "La puissance est là, la reprise de l'accélération est un peu plus difficile, avec des petites choses sur lesquelles travailler, mais dans l'ensemble ça a l'air pas mal. Ils ont bien changé les choses pendant l'hiver, c'est une nouvelle spécification."

"Le problème, c'était la combinaison moteur et châssis. C'était plutôt le moteur que le châssis, mais ça venait de la manière dont le moteur était attaché au châssis. Il y avait un gros problème à ce niveau-là, ils ont travaillé là-dessus et ça a beaucoup changé le comportement de la voiture, donc on essaie de retrouver un comportement qui nous convient, qui est rapide, et qui ne casse pas le moteur. Ce n'est pas simple, mais pour le moment on n'a pas eu de souci."

Dans sa quête de compétitivité, ByKolles a les yeux avant tout rivés sur la Sarthe et les 24 Heures du Mans. Dominik Kraihamer ne le cache pas, pour cette équipe comme pour les autres indépendants en LMP1, l'épreuve mancelle constituera "définitivement" la meilleure chance de briller : "Le Mans, c'est la course pour laquelle on se prépare pendant des mois. La voiture est faite pour Le Mans, on a vu l'année dernière qu'elle pouvait être très rapide là-bas. C'est pour ça qu'on bosse. Avec ce kit aéro on cherche quelque chose qui fonctionne un peu partout."

Reste à savoir si le cap visiblement franchi par ByKolles ces derniers mois sera salvateur. La structure a évolué, avec également l'arrivée de Manfredi Ravetto à la tête de l'équipe technique. L'expérience de l'Italien, passé par la Formule 1 ces dernières années, ne passe d'ailleurs pas inaperçue en interne. "On voit vraiment qu'il est derrière, tout le monde le sent et c'est plus structuré. C'est la première chose que j'ai vu en arrivant ici", confirme Kraihamer. "L'écurie a franchi un bon cap, en termes de performance, de manière de travailler. Il y a de nouvelles personnes. On voit, on sent que ça change un peu, que c'est plus structuré. Je pense qu'ils ont bien amélioré les choses."

source Motorsport.com du 07/04/2018

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44635
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue 2018

Message par SIERRA95 le Sam 7 Avr - 11:21

Je ne comprends pas, il n'y aura que Toyota en LMP1 c'est pas terrible... Ils ont interet à la agner cette année sinon c'est la honte.

Et Nissan alors?? Avec son idée revolutionnaire de traction avant issu d'ingenieurs completement depassés et d'un autre temps ils ont abandonné LOL? Ils sont partis se cachés quelques années? Laughing Laughing

_________________
avatar
SIERRA95
membres
membres

PSN : SIERRA95
Contrôleur : G29
Cockpits : AUCUN
Jeux PS4 : Asseto corsa, GT sport, F1 2016, Dirt rally
Jeux PS3 : GT6
Jeux PC : AUCUN
Messages : 781
Date d'inscription : 04/01/2017
Age : 33
Localisation : Banlieue Parisienne (BEZONS)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue 2018

Message par guy3865 le Sam 7 Avr - 11:51

oui il n'y a plus que Toyota en LMP1 les autres ayant quitté cette catégorie ... mais il restera les privées heureusement !!!!

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44635
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue 2018

Message par R-ONE_97 le Sam 7 Avr - 12:27

En LMP1, les hybrides et non hybrides vont cohabiter. D’un côté l’usine à gaz Toyota avec tous les systèmes de récupération d’énergie et les 4 roues motrices, de l’autre les petites structure qui, pour rivaliser avec Toyota, utiliseront des bons moteurs thermiques de 800 patates bien rodés et fiables.
Toyota a intérêt de réussir à enchaîner les tours car sans fiabilité ils ne feront rien. M

Quand à Nissan, ils ont abandonné leur projet courant 2015 il me semble. Un des plus gros scandales avec le moteur Honda en F1.

_________________
Drogué aux sciences et aux sports mécaniques...
avatar
R-ONE_97
Membre d'honneur
Membre d'honneur

PSN : mikzipp
Contrôleur : Logitech G25
Cockpits : Playseat Evolution
Jeux PS3 : GT5 / GT6 / GRID / WRC 3
Jeux PC : TM utd forever <3
Messages : 8720
Date d'inscription : 07/03/2014
Age : 21

http://www.gt6-france.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue 2018

Message par guy3865 le Sam 7 Avr - 12:30

Toyota a signé ses chronos sans respecter la limite d'énergie



Toyota a révélé que ses deux TS050 Hybrid n'étaient pas conformes à la réglementation lorsqu'elles ont signé les meilleurs chronos de la journée de vendredi sur le Circuit Paul Ricard.

Le constructeur japonais a indiqué qu'il n'avait pas respecté l'équivalence de technologie (EoT) lors du Prologue, pour des "raisons liées au développement". Cela signifie que les prototypes ont roulé avec une énergie supérieure aux 5,27 kw/h et 58,9 mégajoules autorisés par l'EoT sur un tour.

Toyota a introduit un nouveau système de refroidissement pour la saison 2018-2019 du WEC, ce qui laisse entendre que l'équipe a voulu le soumettre à des conditions plus extrêmes durant les essais.

Lors du Prologue, il n'y a aucune obligation pour les voitures de se conformer à l'EoT, et Toyota a reçu l'autorisation du WEC pour rouler sans la respecter. Les TS050 ont commencé à rouler en respectant l'EoT juste avant la fin de la séance diurne vendredi après-midi.

Avant cela, Mike Conway avait fixé un meilleur temps de 1'32"662 au volant du prototype équipé du kit aéro à forts appuis, plaçant Toyota plus de cinq secondes devant la première LMP1 non hybride à ce moment précis.

Anthony Davidson avait bouclé un tour en 1'34"655 avec la version à faibles appuis du proto japonais, également vendredi après-midi. Par la suite, cette voiture, qui a été la seule utilisée par Toyota durant la nuit, n'a jamais tourné en-dessous des 1'38.

Le meilleur chrono d'un proto non hybride est pour le moment la propriété de Vitaly Petrov, en 1'37"034 avec la BR1 à moteur AER de SMP Racing.

La confirmation faite par Toyota intervient sur fond d'inquiétudes des équipes privées, redoutant un échec de la tentative d'équilibrer les performances entre les prototypes hybrides et non hybrides.

L'Automobile Club de l'Ouest et la FIA ont promis une parité chronométrique pour permettre aux équipes privées de concourir à un niveau équitable avec Toyota lors de la Super Saison 2018-2019.

source Motorsport.com du 07/04/2018

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44635
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue 2018

Message par guy3865 le Sam 7 Avr - 16:20

Prologue - Toyota s'offre 1000 tours et joue avec les privés



Toyota a limé le bitume tout au long des trente heures du Prologue au Castellet, tout en jouant avec le chronomètre et avec le rythme des LMP1 privés.

B.D., Circuit Paul Ricard - Le Prologue du WEC s'est achevé ce samedi après-midi sur le Circuit Paul Ricard, après une simulation de trente heures. Durant la nuit, seules quelques autos ont poursuivi ce programme très chargé, en LMP1 et en GTE Pro, tandis que les autres ont fait une pause avant de reprendre tôt ce matin.

Les conditions sont restées bonnes sur Le Castellet, même si les nuages ont fait leur apparition et que le vent s'est renforcé. Pendant la nuit, Toyota a fait tourner uniquement sa TS050 Hybrid dotée du kit aérodynamique type Le Mans, avec pas moins de 400 tours au compteur, accumulés pendant une douzaine d'heures.

Le chrono établi vendredi après-midi n'a pas évolué, le meilleur temps étant toujours celui fixé par Mike Conway en 1'32"662. En revanche, l'écart s'est légèrement réduit avec les LMP1 privés, notamment suite à l'effort produit par Vitaly Petrov en fin de nuit, rapprochant la première BR1 de SMP à 4"3 du haut de la feuille des temps.

Toyota aurait "appâté" les P1 privés

Vendredi, cet écart constaté entre les Toyota officielles et les indépendants du LMP1 avait des allures de pilule douce-amère, mais il pourrait ne pas être totalement révélateur. En effet, le constructeur japonais a indiqué n'avoir pas respecté les limites d'énergie fixées au nom de l'équivalence de technologie (EoT), alors qu'il faudra impérativement s'y conformer en compétition. Une stratégie appliquée au nom du développement, mais chez la concurrence, on estime qu'il s'agissait également d'une tactique pour mieux connaître le rythme des P1 privés.

Dans les rangs de SMP Racing, l'ancien pilote Toyota Stéphane Sarrazin n'en doute pas un instant. "Ils voulaient nous appâter et nous choquer, de manière à nous forcer à accélérer", explique le Français à Motorsport.com. "Je connais bien l'équipe. Je peux vous dire que Pascal [Vasselon, directeur technique] aime jouer à ces petits jeux."

On retiendra quoi qu'il en soit les 1001 tours couverts par les deux Toyota ce week-end. La toute nouvelle Rebellion R13 conçue par ORECA a quant à elle confirmé les promesses entrevues dès la veille, avec 262 tours au compteur et le quatrième chrono, à 4"9 de celui de Conway.

Derrière la deuxième SMP Racing, on retrouve la ByKolles qui a amélioré son chrono en 1'37"795 aux mains de Tom Dillmann au petit matin. Suivent les deux Ginetta de Manor, qui encadrent la troisième BR1, confiée à DragonSpeed.

À noter que la séance s'est terminée une petite minute avant la fin, en raison d'un drapeau rouge déployé suite à l'immobilisation en piste de la DragonSpeed LMP1 alors pilotée par Ben Hanley.

Écarts infimes en LMP2

DragonSpeed est d'ailleurs à la fête en LMP2, puisque le chrono de Pastor Maldonado est resté invaincu. Alpine est venu se hisser au deuxième rang, juste devant TDS Racing. Ces trois équipes pourraient bien être les grandes animatrices de la catégorie, mais la concurrence est forte avec les sept autos qui se tiennent en 1"2.

Dans les rangs du GTE, on a énormément roulé chez Porsche et BMW, avec pas moins de 682 tours à mettre au crédit de la nouvelle M8 du constructeur bavarois. Au niveau des chronos, c'est toutefois la marque de Stuttgart qui truste les deux premières places, devant les deux Ford GT.

Du côté du GTE Am, le Dempsey-Proton Racing termine en tête avec sa 911 RSR.



source Motorsport.com du 07/04/2018

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44635
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue 2018

Message par Mathu le Sam 7 Avr - 23:55

Y'a vraiment un problème si Toyota ne survole pas la saison, et les 24H !

_________________
Palmarès championnats, TCM, courses Scuderia et SGT6Fr :
Like a Star @ heaven 267 courses : 140 victoires / 86x 2eme / 25x 3eme / 251 podiums / 10x 4eme / 3x 5eme / 4x 6eme
Like a Star @ heaven 128 qualifications : 61 poles
Like a Star @ heaven 21 championnats : 16 titres / 5x 2eme
Like a Star @ heaven 4 championnats team : 4 titres

Titres : GT5 Fantastics, Wec S2(+Team), GTWC(+Team), SGTC(+Team), Multi-catégories, SRBC(+Team), Gran Tourisme, Gran Tourisme S2, TCM S1, TCM S2, Multi-catégories S2, TCM S4, Red Bull Junior, Sun Cup, TCM S5, Vad'Or 2016
2eme: Wec S1, Kart Furieux, Constructeurs, TCM S3, TCM S6


avatar
Mathu
Administrateur
Administrateur

PSN : MP
Contrôleur : Gamester, DFGT, T300 RS
Cockpits : GT Omega Racing
Jeux PS4 : Gran Turismo Sport, Dirt Rally, Project Cars, Drive Club, TTR, Trackmania Turbo
Jeux PS3 : GT5 Prologue, GT5, GT6, F1 2010, Dirt, Grid, Ferrari Challenge
Messages : 48852
Date d'inscription : 24/05/2011
Age : 132
Localisation : Fukushima

https://www.youtube.com/channel/UCf1J4pzfo0NMo0gvCmg2L9g

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue 2018

Message par guy3865 le Dim 8 Avr - 7:00

je le pense aussi .... c'est alors qu'ils ont plus que de la scoumoune ..il faut qu'ils cessent de suite cette catégorie ..

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44635
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue 2018

Message par guy3865 le Dim 8 Avr - 10:39

Les plus belles images du Prologue au Castellet

Le Prologue s'est déroulé vendredi et samedi sur le Circuit Paul Ricard, avec une simulation de 30 heures offerte à tous les concurrentes du WEC. Découvez les plus belles photos de cette séance d'essais grandeur nature.

#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway


#97 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage AMR: Alex Lynn, Maxime Martin, Jonathan Adams


Show aérien


#92 Porsche GT Team Porsche 911 RSR: Michael Christensen, Kevin Estre


#91 Porsche GT Team Porsche 911 RSR: Richard Lietz, Gianmaria Bruni


#82 BMW Team MTEK BMW M8 GTE: Augusto Farfus, Antonio Felix da Costa, Alexander Sims, Tom Blomqvist


#56 Team Project 1 Porsche 911 RSR: Jörg Bergmeister, Patrick Lindsey, Egidio Perfetti


Renger Van der Zande, Dragonspeed


#36 Signatech Alpine Matmut Alpine A470: Nicolas Lapierre, Andre Negrao, Pierre Thiriet


#66 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Stefan Mücke, Olivier Pla, Billy Johnson


#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sébastien Buemi, Mike Conway


#11 SMP Racing BR Engineering BR1: Mikhail Aleshin, Vitaly Petrov


#4 ByKolles Racing Team Enso CLM P1/01: Oliver Webb, Dominik Kraihamer, Tom Dilmann, Kang Ling


#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway, Alexander Wurz, Jose Maria Lopez, Sébastien Buemi, Anthony Davidson


Sébastien Buemi


#1 Rebellion Racing Rebellion R-13: Andre Lotterer, Neel Jani, Bruno Senna, Mathias Beche, Gustavo Menezes, Thomas Laurent


#28 TDS Racing Oreca 07


Membres de l'écurie Toyota


#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050



source Motorsport.com du 08/04/2018

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44635
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue 2018

Message par guy3865 le Dim 8 Avr - 10:40

suite

#81 BMW Team MTEK BMW M8 GTE: Martin Tomczyk, Nicky Catsburg, Philipp Eng


#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050


Ambiance sur le Circuit Paul Ricard


#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050


#82 BMW Team MTEK BMW M8 GTE: Augusto Farfus, Antonio Felix da Costa, Alexander Sims, Tom Blomqvist


#95 Aston Martin Racing Aston Martin Vantage AMR: Marco Sorensen, Nicki Thiim, Darren Turner


#11 SMP Racing BR Engineering BR1: Mikhail Aleshin, Vitaly Petrov


#86 Gulf Racing Porsche 911 RSR: Michael Wainwright, Benjamin Barker, Alexander Davison


Show aérien


#92 Porsche GT Team Porsche 911 RSR: Michael Christensen, Kevin Estre


#5 CEFC TRSM RACING Ginetta G60-LT-P1: Charles Robertson


#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway, Alexander Wurz, Jose Maria Lopez, Sébastien Buemi, Anthony Davidson


#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sébastien Buemi, Mike Conway


#7 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Mike Conway, Alexander Wurz, Jose Maria Lopez, Sébastien Buemi, Anthony Davidson


#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050: Sébastien Buemi, Mike Conway


#67 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Andy Priaulx, Harry Tincknell


#4 ByKolles Racing Team Enso CLM P1/01: Oliver Webb, Dominik Kraihamer, Tom Dilmann, Kang Ling


#67 Ford Chip Ganassi Racing Ford GT: Andy Priaulx, Harry Tincknell


#5 CEFC TRSM RACING Ginetta G60-LT-P1: Charles Robertson


source Motorsport.com du 08/04/2018

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44635
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue 2018

Message par Mathu le Dim 8 Avr - 17:20

MAGNIFIQUE photos, merci Guy

_________________
Palmarès championnats, TCM, courses Scuderia et SGT6Fr :
Like a Star @ heaven 267 courses : 140 victoires / 86x 2eme / 25x 3eme / 251 podiums / 10x 4eme / 3x 5eme / 4x 6eme
Like a Star @ heaven 128 qualifications : 61 poles
Like a Star @ heaven 21 championnats : 16 titres / 5x 2eme
Like a Star @ heaven 4 championnats team : 4 titres

Titres : GT5 Fantastics, Wec S2(+Team), GTWC(+Team), SGTC(+Team), Multi-catégories, SRBC(+Team), Gran Tourisme, Gran Tourisme S2, TCM S1, TCM S2, Multi-catégories S2, TCM S4, Red Bull Junior, Sun Cup, TCM S5, Vad'Or 2016
2eme: Wec S1, Kart Furieux, Constructeurs, TCM S3, TCM S6


avatar
Mathu
Administrateur
Administrateur

PSN : MP
Contrôleur : Gamester, DFGT, T300 RS
Cockpits : GT Omega Racing
Jeux PS4 : Gran Turismo Sport, Dirt Rally, Project Cars, Drive Club, TTR, Trackmania Turbo
Jeux PS3 : GT5 Prologue, GT5, GT6, F1 2010, Dirt, Grid, Ferrari Challenge
Messages : 48852
Date d'inscription : 24/05/2011
Age : 132
Localisation : Fukushima

https://www.youtube.com/channel/UCf1J4pzfo0NMo0gvCmg2L9g

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue 2018

Message par guy3865 le Dim 8 Avr - 18:05

je n'y suis pour rien ... ce n'était pas moi le photographe envoyé sur place ... (j'aurai peut être pas fait d'aussi belles photos ...)

_________________

remettre à plus tard ce que j'aurai pu faire il y a longtemps .....
GT1 à GT6 que du plaisir.. playseat RaceRoom 3033 et volant T 300RS + TH8A + T3PA
en retraite depuis la fin mars 2014
avatar
guy3865
modérateur
modérateur

PSN : guy3838
Contrôleur : pad et T300RS
Cockpits : RaceRoom 3033
Jeux PS4 : Project cars
Jeux PS3 : GT/GT2/GT5/GT6 et F1 2013
Jeux PC : aucun
Messages : 44635
Date d'inscription : 09/01/2014
Age : 64
Localisation : PRIVAS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue 2018

Message par SIERRA95 le Dim 8 Avr - 19:28

Ouai vraiment superbes! Ca fait des beaux fonds d'ecran


_________________
avatar
SIERRA95
membres
membres

PSN : SIERRA95
Contrôleur : G29
Cockpits : AUCUN
Jeux PS4 : Asseto corsa, GT sport, F1 2016, Dirt rally
Jeux PS3 : GT6
Jeux PC : AUCUN
Messages : 781
Date d'inscription : 04/01/2017
Age : 33
Localisation : Banlieue Parisienne (BEZONS)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue 2018

Message par Mikazuki le Dim 8 Avr - 19:43

@Mathu a écrit:Y'a vraiment un problème si Toyota ne survole pas la saison, et les 24H !

Hum on est daccord pour cette année, mais franchement j'ai espoire pour les privés, bon je les connais pas trop, mais je suis presque content que la catégorie reine soit avec des privées, ca peut peut etre relancer un interet sur piste.
Et puis nous sommes en 2018, maintenant avec tout la techno dispo , et les riches de plus en plus riches, je me dit y'a moyen qu'ils y arrivent Wink
En moto par exemple y'a un team suz privé qui déchire pas mal Wink

_________________
Franchement les gars, je méritais de gagner non?
avatar
Mikazuki
Membre d'honneur
Membre d'honneur

PSN : Mikazuki_Akai
Contrôleur : G27s//t300rs&addon F1//
Cockpits : Raceroom
Jeux PS4 : BETA GT SPORT F1 2017
Jeux PS3 : Gt6
Jeux PC : Lfs//Pcars//Iracing//Asseto Corsa//F1 2014//ETS2-ATS//Automobilista
Messages : 4759
Date d'inscription : 12/09/2015
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue 2018

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum